Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 03 mars |
Bienheureux Charles le Bon
home iconActualités
line break icon

TRIBUNE. « L’avortement est toujours un drame, et cela restera toujours un drame »

La rédaction d'Aleteia - Sens Commun - Publié le 26/11/14

Contre la réalité, l'idéologie. Après la récente suppression de la notion de situation de détresse dans la loi Veil, la banalisation de l'IVG se poursuit.

L'Assemblée nationale va adopter ce mercredi une proposition de résolution co-signée par tous les présidents de groupe pour réaffirmer le droit fondamental à l'interruption volontaire de grossesse non seulement en France , mais aussi en Europe. Un nouveau pas sur la voie de la banalisation de l'IVG, et un texte qui est aussi l'occasion de revenir sur la récente suppression de la notion de situation de détresse.

En effet, en janvier, l’Assemblée nationale débattait en première lecture du « projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes ». Entre autres dispositions, ce projet a profondément changé l'esprit même de la loi Veil de 1975 en supprimant la notion de « situation de détresse » inscrite au cœur de celle-ci. Sens commun, mouvement au sein de l'UMP constitué par des « anciens » de la Manif pour tous avait réagi à cela dans un communiqué, hélas toujours d'actualité aujourd'hui :

« La technique du gouvernement est éprouvée : après la loi Taubira du mariage et de l’adoption pour les personnes de même sexe, qui, au nom de l’égalité, met sur le même plan toutes les formes d’unions, sans aucune prise en compte des différences et des réalités sexuelles, on recommence avec l’IVG. C’est toujours en invoquant avec emphase et émotion l’égalité que l’on coupe progressivement la politique du réel.

Le constat est pourtant simple à poser : oui ou non, l’IVG est-elle une opération banale, un événement que nous partageons avec joie, bonheur et enthousiasme ? À l’évidence non, c’est un événement pénible, pour ne pas dire dramatique. Il faut le réaffirmer parce que les gens le savent et rejettent les euphémismes et la langue de bois.

Des politiques de tous bords le disent en coulisse. Mais la plupart n’osent élever la voix, de peur qu’on les taxe de réactionnaires ou, pire, qu’on les accuse de s’attaquer à l’IVG. Inversement des réalités – les chantres de la bien pensance en ont le secret – puisqu’il s’agirait pourtant justement de défendre l’esprit de la loi !

Simone Veil l’a très clairement défini (voir la vidéo de son discours à l’Assemblée) : « L’avortement doit rester l’exception… Aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement. Il suffit d’écouter les femmes : c’est toujours un drame et cela restera toujours un drame ». L’interruption volontaire de grossesse n’est pas une décision anodine, un geste sans conséquence, une situation sans détresse. Le nier, c’est nier la réalité dont des milliers de femmes témoignent chaque jour sur des centaines de forums Internet.

Si nos gouvernants veulent vraiment défendre les droits de la femme, qu’ils s’attachent plutôt à mettre en œuvre les moyens humains et matériels pour accompagner celles qui traversent ces moments difficiles. Qu’ils leur offrent le droit à l’écoute, à un soutien, au dialogue et même, sacrilège du politiquement correct, à des voies alternatives à l’IVG.

Au sein de l’UMP, Sens xommun appelle tous les parlementaires et élus à faire entendre sur ce sujet une voix de courage et de conviction, une voix qui s’appuie sur les faits et non sur l’idéologie. La reconquête et l’alternance ne se feront pas sur la compromission. »

Tags:
Avortement
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
2
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
3
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
4
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
5
cathédrale de Nice
Bérengère Dommaigné
Soulagement à Nice et Dunkerque, les messes sont autorisées
6
Anne Bernet
Les 110 innocents des Lucs-sur-Boulogne, le plus horrible massacr...
7
Rachel Molinatti
TikTok : le calcul « hallucinant » du père Matthieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement