Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 juillet |
Sainte Juliette
home iconActualités
line break icon

Kenya : les islamistes revendiquent le massacre de 28 passagers d’un bus

AFP PHOTO/ STRINGER

A picture taken on November 22, 2014 shows security forces walking near bodies of victims killed in a dawn attack on a bus in which 28 non-Muslim passengers were singled out and executed about 50 kilometres (31 miles) from the town of Mandera near Kenya&#039;s border with Somalia. Somalia&#039;s Shebab Islamists on November 22 ambushed a bus in Kenya and executed 28 non-Muslim passengers in what they said was revenge for police raids on mosques in the troubled port of Mombasa. AFP PHOTO/ STRINGER<br /> <br /> <br /> &nbsp;

Philippe Oswald - Publié le 24/11/14

L’attaque d’un bus par les islamistes d’Al-Shabbaab venus de Somalie a fait 28 morts samedi matin. Tous froidement assassinés parce que non musulmans.

La tragédie s’est déroulée samedi matin, à l’aube, à quelques kilomètres de Mandera, deuxième ville du pays, sur la côte kényane, proche de la Somalie. Les terroristes d’Al-Shabbaab (ou Shebab) avaient monté une embuscade. Ils ont arrêté le bus, fait descendre la soixantaine de passagers et ont fait le tri entre les musulmans et les autres. « Une fois séparés, raconte le secrétaire général de la Croix-Rouge kenyane, Abbas Gullet, ils ont demandé aux non Somaliens de réciter des versets du Coran, ce que bien sûr ils ne pouvaient pas faire et ils leur ont tiré dessus, selon ce qu’ont rapporté ceux qui ont survécu à cette attaque terroriste » (RFI). Neuf femmes figurent parmi les victimes, pour la plupart des professeurs, des personnels de santé et des fonctionnaires.

Un mode opératoire déjà utilisé durant de précédentes attaques : « Les shebab avaient déjà revendiqué une série d’attaques qui avaient fait une centaine de morts en juin et juillet dans la région côtière de Lamu, à une centaine de kilomètres de la frontière somalienne. Un commando shebab avait exécuté 49 personnes dans la localité de Mpeketoni, épargnant les musulmans » (i24News).

Des mosquées servant de bases

« Cette attaque intervient alors que la police kényane a effectué lundi des descentes contre quatre mosquées de Mombasa, précise Le Point. Ces quatre mosquées ont été fermées par les autorités qui estiment qu’elles sont passées sous le contrôle de prédicateurs radicaux liés aux shebab et servent de bases à la préparation d’attaques. » Accusées de ne pas avoir su prévenir ces tragédies, les autorités de Nairobi ont fait savoir que l’armée kenyane aurait tué une centaine de shebabs au cours des opérations lancées après cette dernière attaque.

Pays pacifique et tolérant, à 80 % chrétien, le Kenya est en butte depuis plusieurs années aux attentats terroristes des shebabs. Le plus spectaculaire et meurtrier à ce jour, est l’assaut mené en septembre 2013 par un commando contre le centre commercial Westgate de Nairobi, qui avait fait 67 morts de plusieurs nationalités (dont deux Françaises). Les terroristes n’avaient pas hésité à assassiner des enfants (Aleteia).

Tags:
shebabterrorisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement