Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 14 avril |
Saint Asicus
home iconÉglise
line break icon

Pape François : « Pensons à sans cesse nous convertir, pour être de vrais chrétiens »

-

Radio Vatican - Publié le 19/11/14

Lors de son homélie de mardi, à la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, le Pape a souligné que les chrétiens devaient toujours répondre à l’appel de Jésus à se convertir, au risque de devenir des personnes corrompues.

Soyons attentifs à ne pas devenir des chrétiens tièdes, pris dans une certaine forme de confort ou d’apparence. C’est l’avertissement lancé ce mardi matin par le pape François lors de l’homélie de la messe célébrée en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe. Le Pape a souligné que les chrétiens doivent toujours répondre à l’appel de Jésus à la conversion, sinon de pécheurs ils deviennent des personnes corrompues.

Se convertir, une visite à Dieu

Se convertir est une grâce, « c’est une visite de Dieu ». Le pape François est parti de la liturgie du jour, un passage de l’Apocalypse de saint Jean et la rencontre entre Jésus et Zachée, pour parler des conversions. Dans la première lecture, a souligné le Pape, le Seigneur demande aux chrétiens de Laodicée de se convertir parce qu’ils sont tombés « dans la tiédeur ».  Ils vivent dans la « spiritualité de la commodité ». Et ils pensent : « Je fais comme je peux, mais je suis en paix et surtout que personne ne vienne me déranger avec des choses bizarres».  Celui qui vit de la sorte, a affirmé le Pape, pense « qu’il ne manque rien : je vais à la Messe le dimanche, je prie parfois, je me sens bien, je suis dans les bonnes grâces de Dieu, je suis riche » et « je n’ai besoin de rien, je suis bien ».

Cet « état d’esprit, a averti le Pape, est un état de péché : la commodité spirituelle est un état de péché ». Et à ces personnes, a ajouté le Pape, le Seigneur « n’épargne aucune critique » et leur dit : « Pourquoi es-tu tiède, je suis sur le point de te vomir de ma bouche ». Par contre, a déclaré le Pape, il lui donne le conseil de « se vêtir », parce que « les chrétiens qui se la jouent avec commodités sont nus ».

Chrétiens d’apparence, mais morts

Il y a ensuite, devait dire le Pape, un autre appel à « ceux qui vivent dans les apparences, les chrétiens des apparences ». Ceux-là s’imaginent vivants mais ils sont morts. Le Seigneur leur demande d’être vigilants. « Les apparences, déclarait le Pape, sont le suaire de ces chrétiens : ils sont morts ». Le Seigneur les « appelle à se convertir ».« Est-ce que je fais partie de ces chrétiens des apparences ? Suis-je vivant à l’intérieur, ai-je une vie spirituelle ? Est-ce que je sens l’Esprit Saint, est-ce que je l’écoute, vais-je de l’avant… ? Mais si tout semble aller bien, si je n’ai rien à me reprocher, je suis dans "la grâce de Dieu", je suis tranquille. Les apparences ! Chrétiens d’apparence…Ce sont des morts ! Mais il faut plutôt chercher quelque chose de vivant à l’intérieur et avec  la  mémoire et l’attention, revigorer le tout pour aller de l’avant. Se convertir : des apparences à la réalité. De la tiédeur à la ferveur ».

Le troisième appel à la conversion s’adresse à Zachée, « chef des publicains et riche ». « C’est un homme corrompu, a déclaré le Pape, il travaillait pour les étrangers, les romains, il trahissait sa Patrie » : « C’était un homme comme tant de responsables que nous connaissons : des corrompus. Des gens qui, au lieu de servir leur peuple, exploitent le peuple pour leurs propres intérêts. Ce Zachée, certes, n’était pas un tiède, il n’était pas mort, mais il était en état de putréfaction. Vraiment corrompu. Pourtant, voilà qu’il veut voir ce guérisseur, ce prophète dont on dit qu’il parle si bien, il veut le rencontrer, par curiosité. L’Esprit Saint a plus d’un tour dans son sac, non ! Il sème la semence de la curiosité, au point que cet homme pour voir Jésus se rend même un peu ridicule. Imaginez : un chef d’entreprise qui monte sur un arbre pour voir une procession. Complètement ridicule ! »

Zachée, a ajouté le Pape, « n’a pas eu honte »

  • 1
  • 2
Tags:
homeliesPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement