Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 16 mai |
Saint Honoré
home iconActualités
line break icon

Bangladesh : un universitaire massacré par les islamistes pour refus de la burqa

© STRINGER / AFP

BANGLADESH-RELIGION-ISLAM-EDUCATION-CRIME Rajshahi University teachers march holding a banner during a rally to protest against the death of the university professor Shafiul Islam in Rajshahi on November 16, 2014. Suspected Islamic militants have hacked to death a university professor in western Bangladesh, several years after he led a push to ban students wearing full-face veils, police said. AFP

Eglises d'Asie - Publié le 19/11/14

Le fils unique de la victime, Soumin Shahrid Javin, est convaincu que son appartenance au Bâul est la véritable cause de son assassinat.
« Mon père ne se contentait pas d’adhérer au Bâul, il le vivait réellement, composant des chants et de la musique qu’il jouait lors de concerts privés, a-t-il déclaré le 16 novembre au Dhaka Tribune. Il ne faisait pas de politique, mais prêchait l’humanisme ; c’est pourquoi des islamistes comme ceux du Jamaat-Shibir ne l’aimaient pas et l’ont tué. »

Parmi la vingtaine de personnes arrêtées à Rajshahi en lien avec le meurtre, onze sont actuellement en détention provisoire et attendent d’être déférées devant un juge. Figurent, parmi les personnes écrouées, un enseignant du collège Fazlul Haque et Humayun Ahmed, principal de l’Islamia Degree College, une institution considérée comme l’un des plus importants viviers de l’Islami Chhatra Shibir.

De nombreuses autres victimes

Au-delà du choc provoqué par l’assassinat de Shafiul Islam, les membres de l’université Rajshahi ne cachent pas leur inquiétude :
le professeur de sociologie n’est pas le premier à avoir été tué par les islamistes, et si l’on en croit la page Facebook du groupe Ansar al Islam qui a revendiqué l’attaque, il ne sera pas le dernier.

Le matin du 24 décembre 2004, Muhammad Yunus Ali, professeur d’économie, avait été tué à Binodpur, près du campus universitaire, alors qu’il faisait son jogging. Ses assassins, des hommes du mouvement islamiste Jamaat-ul-Mujahideen Bangladesh ont été jugés depuis pour meurtre et condamnés à mort en 2010.

Le 1er février 2006, Sheikh Taher Ahmed, professeur de géologie, avait été enlevé dans sa résidence, et son cadavre avait été retrouvé deux jours plus tard. Quatre personnes avaient été condamnées à mort en 2008 pour cet assassinat, dont Mia Mohammad Moinuddin, un enseignant affilié au Jamaat-e-Islami qui était également professeur à l’université Rajshahi.

Mais la page Facebook d’Ansar al Islam revendique d’autres meurtres, et en annonce de nouveaux. Ont été postées en effet les photographies, barrées de rouge, de Shafiul Islam et de deux autres victimes dont les assassins demeurent encore non identifiés ; le blogueur Rajib Haider (1), assassiné l’année dernière, et Ashraful Alam, un étudiant de 22 ans, de l’université de Daffodul, massacré à son domicile en septembre dernier. Sur leur visage barré en rouge, figure la mention « exécuté ».

Massacrés à coups de machettes

Dans toutes ces affaires, le mode opératoire est effectivement le même, accréditant la thèse d’un même groupe, ou du moins d’une même mouvance, qui serait à l’origine des attaques commises il y a plusieurs années à Rajshahi et de celles plus récentes, revendiquées aujourd’hui. Ashraful Alam, le blogueur Haider et les professeurs Yunus et Shafiul Islam ont tous été « exécutés » par des coups portés à la tête et au cou avec des lames tranchantes, identifiées comme des machettes.

Sur la page Facebook d’Ansar al Islam toujours, ont été postées également deux autres photos : celles de deux blogueurs, Asif Mohiuddin and Rakib Mamun, accompagnées de la légende :
« Première tentative : échec. Deuxième tentative : à venir ».

Le blogueur athée Asif Mohiuddin, avait été laissé pour mort en janvier 2013 devant son bureau de Dacca, après avoir été frappé à coups de couteaux par des individus non identifiés. Il n’avait survécu qu’en raison de l’épaisseur de ses vêtements d’hiver qui avaient protégée son cou, analysait ce mardi 18 novembre, le site d’information bangladais BDNews24.

Quant à Rakib Mamun, âgé de 28 ans, il a été attaqué en juin et emmené dans un état très critique à l’hôpital après avoir posté sur sa page Facebook un appel à poursuivre et condamner à mort les criminels de guerre. Selon les témoins, les assaillants appartenaient au Jammat-shibir, mais aucun d’eux n’avait pu être arrêté.

De l’agence d’information des Missions Etrangères de Paris (MEP), Eglises d’Asie (eda/msb)

(1) Ahmed Rajib Haider (Thaba Baba), a été retrouvé le 15 février 2013, assassiné à coups de machette à quelques pas de son domicile, en plein cœur de la capitale. Depuis, sept étudiants et un religieux musulman ont été inculpés pour meurtre.

Légende photo : étudiants et professeurs de Rajshahi protestent contre le meurtre de Shafiul Islam, (ici le 16 novembre).

  • 1
  • 2
Tags:
bangladeshpersécutionsterrorisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
2
FIRST COMMUNION
Edifa
Les écueils à éviter avant et après la première communion de son ...
3
Mgr André Joseph Léonard
Que penser des expériences de mort imminente ?
4
Hugues Lefèvre
13 mai 1981, 17h17 : « On a tiré sur Jean Paul II »
5
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir sur le nouveau ministère laïc de Catéchiste
6
Thérèse Puppinck
Velankanni, le Lourdes de l’Orient
7
JOHN PAUL II FATIMA
Agnès Pinard Legry
La Vierge de Fatima a-t-elle sauvé la vie de Jean Paul II ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement