Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 18 octobre |
Saint Luc
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Pakistan : tous les chrétiens d’un village chassés par les musulmans

© RIZWAN TABASSUM / AFP

Eglises d'Asie - Publié le 18/11/14


« prendre des mesures sévères contre les auteurs de cet horrible
crime »
. Depuis le meurtre du 4 novembre, les manifestations se succèdent dans les principales villes du pays, demandant à ce que « les autorités fassent un exemple de cette tragédie pour qu’elle ne se reproduise plus jamais ».

À Faisalabad, au Pendjab, plus d’un millier de militants des droits de l’homme, leaders religieux de tous bords, chrétiens, musulmans, religieux et étudiants, se sont rassemblés pour une veillée aux flambeaux en mémoire du couple assassiné, jeudi 13 novembre devant les bâtiments du gouvernement local. Cette marche à travers la ville qui était organisée par la National Minorities Alliance of Pakistan (NMAP), la Joshwa Welfare Organisation (JWO) et la Muslim Masihi Ittehad (MMI), s’est achevée par une prière interreligieuse commune en hommage à Shama et Shahzad.

« Un génocide des minorités »

Le « massacre de chrétiens au nom de la religion sous couvert de lois sur le blasphème est l’équivalent d’un génocide des minorités », a lancé Lala Robin Daniel, président de la NMAP, à l’issue de la manifestation. Le leader des droits des minorités a appelé le gouvernement à prendre des « mesures immédiates » pour les abus de la loi anti-blasphème (2), et à prévoir des « sanctions sévères » pour ceux qui l’utilisent pour se venger ou régler des différends personnels. Une déclaration à laquelle souscrit le Rév. Suhail Kanwal : « L’utilisation abusive des lois sur le blasphème revient à commettre un acte de blasphème et méritent des peines similaires », a-t-il dénoncé à son tour, enjoignant les autorités à ouvrir une commission spéciale chargée d’enquêter sur les cas de blasphème « encore en attente devant les tribunaux », comme celui, très médiatisé, d’Asia Bibi.

Enfin, le leader musulman Younas Abar a rappelé l’importance de réformer rapidement le droit du travail, en particulier dans les usines et les briqueteries où les ouvriers, issus essentiellement des minorités, sont victimes de graves abus et de harcèlement.

Toujours au Pendjab, mais à Lahore, des milliers de manifestants (étudiants, militants de l’Human Friend Organisation (HFO) et de la Stefanus Alliance International (SAI)), se sont réunis samedi
15 novembre, devant le club de la presse. Scandant « Nous voulons la justice ! » et « Arrêtez le massacre des minorités », ils ont également été nombreux à réclamer « la peine de mort pour les meurtriers de Shahzad et Shama ». Lors de cette manifestation, qui a été suivie d’une veillée aux flambeaux en mémoire du couple de chrétiens assassinés, une effigie du propriétaire de la briqueterie, Yousaf Gujjar, a également été brûlée pour dénoncer « l’impunité des coupables ».

Ce lundi 17 novembre ont commencé les auditions des principaux suspects dans le meurtre collectif des deux chrétiens. Parmi la cinquantaine de personnes arrêtées depuis le drame, quatre personnes, dont le propriétaire de la briqueterie, viennent d’être écrouées après avoir été entendues par le tribunal anti-terrorisme.
« Le juge les a remis en prison jusqu’au prochain interrogatoire prévu le 19 novembre », a rapporté aujourd’hui le Centre for Legal Aid, Assistance and Settlement (CLAAS).

De l’agence d’information des Missions Étrangères de Paris (MEP), Églises d’Asie(eda/msb)

Notes
(1) Il est intéressant de noter que dans le cas, de plus en plus fréquent au Pakistan, où un homme musulman enlève une femme chrétienne (ou hindoue) pour la contraindre au mariage après conversion forcée, l’union est régularisée par les juristes islamiques, avec l’interdiction pour les familles d’approcher leur fille.
(2) Les lois anti-blasphème actuellement en vigueur au Pakistan punissent de la peine de mort toute offense faite à Mahomet et de la prison à perpétuité toute profanation du Coran, sur la base des articles 295-B et 295-C du Code pénal pakistanais.

Légende photo : Depuis le meurtre du 4 novembre, les manifestations se succèdent au Pakistan. Ici à Karachi, le 9 novembre.

  • 1
  • 2
Tags:
chretiens pakistanpersécutions
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
2
Mathilde de Robien
Les questions à se poser pour savoir si on aime vraiment
3
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
4
Agnès Pinard Legry
Le miracle qui va faire de Jean Paul Ier un bienheureux
5
Bracelet Marie-Antoinette
Marzena Devoud
L’émouvante histoire du bracelet de Marie-Antoinette
6
Pope Francis - speech
I.Media
Le pape François plaide pour l’inculturation de l’Évangile
7
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement