Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 17 octobre |
Saint Ignace d'Antioche
Aleteia logo
home iconÉglise
line break icon

Pape François : « Les adultes doivent transmettre la foi aux jeunes par l’exemple et non par des mots »

Osservatore Romano

Radio Vatican - Publié le 17/11/14

Il ya quelques jours, le Pape s'est livré un véritable temps d'échange avec les enfants et adolescents venus assister à la messe matinale en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.

Pour transmettre la foi aux enfants et aux jeunes d’aujourd’hui, pour les aider à faire l’expérience « de la vérité et de l’amour », les adultes doivent leur offrir des exemples plutôt que des mots. C’est ce qu’a rappelé le pape François lors de l’homélie de la messe célébrée en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, où était présent un groupe considérable d’enfants et d’adolescents d’une paroisse romaine.

Transmettre la foi dans l'ère du numérique

Comment se transmet la foi à ceux qui sont nés dans l’ère du numérique ? Par une valeur qui, plus que les autres, permet d’avoir prise sont ceux qui sont constamment stimulés par les images : l’exemple. En ce jour, une partie des bancs de la chapelle de la Maison Sainte-Marthe ressemble à une JMJ en miniature, avec un groupe de jeunes qui, une fois surmonté leur timidité initiale, passe à un tac au tac d’une grande vivacité avec le pape François qui se met dans la peau d’un catéchiste et au même moment, dans la peau du formateur des catéchistes. On semble assister à la « messe des jeunes » dit-il, et regarder ces jeunes, poursuit-il, « c’est regarder une promesse, c’est regarder le monde de demain ». Mais que laisse-t-on au futur ?

« Enseignons-nous ce que nous avons entendu dans la première lecture : marcher dans l’amour et dans la vérité ? Ou bien nous l’enseignons par des mots en menant notre propre vie ? Pour nous, faire attention à ces jeunes est une responsabilité ! Un chrétien doit prendre soin des jeunes, des enfants et transmettre la foi, transmettre ce qu’il vit, ce qui est dans son cœur. Nous ne pouvons pas ignorer les petites plantes qui
poussent ! »

Le pape François affirme que tout dépend du fait d’assumer un bon comportement envers les jeunes. Il se demande encore : « Quel est notre comportement ? Est-ce un comportement de frère, de père, de mère, de sœur, qui les fait grandir ou est-ce un comportement de détachement : "Ils grandissent et moi je mène ma propre vie." ? ». « Nous avons tous la responsabilité de donner le meilleur que nous avons et ce meilleur, c’est la foi : il faut la leur donner par l’exemple ! Les mots sont inutiles… Aujourd’hui, les mots ne servent à rien ! Dans ce monde d’image, ils ont tous un portable et les mots sont inutiles… L’exemple ! L’exemple ! Qu’est-ce que je leur donne ? »

Venus pour te voir !

À ce stade, le dialogue décolle. Le Pape commence à demander aux jeunes le pourquoi de leur venue à la messe et quelque peu après, quelqu’un prend courage et admet : « Pour te voir… ». Le pape François réplique en retour : « À moi aussi, ça me fait plaisir de vous voir ! ».  Il s’informe pour savoir qui a reçu la première communion, qui a reçu la confirmation et il répète à tous que le baptême « ouvre les portes à la vie chrétienne » et que tout de suite après, commence « un chemin long de toute une vie ». Le parcours est décrit dans le passage de la lettre de saint Jean citée plus haut : « Marcher dans la vérité et l’amour »

Ensuite, indique le Pape, d’autres sacrements arriveront comme le mariage. Mais ce chemin, répète t-il, « il est important de savoir le vivre, de savoir le vivre comme Jésus ». Après leur avoir demandé si la prière fait partie de ces sacrements, François ajoute : « Non, c’est vrai. La prière n’est pas un sacrement mais nous devons prier. Vous ne savez pas si vous devez prier ? Eh bien… oui ! Prier le Seigneur, prier Jésus, prier la Sainte Vierge afin qu’ils nous aident dans ce chemin de la vérité et de l’amour. Vous avez compris ? Vous êtes venus pour me voir. Qui d’entre vous me l’a dit ? Toi. C’est vrai. Mais aussi pour voir Jésus. D’accord ? Ou bien nous laissons Jésus à part ? (Les enfants : « Non ! »).  Maintenant, Jésus vient sur l’autel. Et nous le verrons tous ! C’est Jésus ! Nous devons maintenant demander à Jésus de nous enseigner à marcher dans la vérité et dans l’amour."

Tags:
homeliesMesse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
2
Wedding dresses collection Laure de Sagazan 2022
Marzena Devoud
Robes de mariée : les tendances de l’année 2022
3
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
4
Agnès Pinard Legry
Mgr de Moulins-Beaufort et Gérald Darmanin, deux lectures du secr...
5
WEB2-SKY-shutterstock_719708074.jpg
Agnès Pinard Legry
De nouvelles preuves de l’existence de Dieu, un livre événement
6
Agnès Pinard Legry
La « démission collective des évêques » est-elle envisageable ?
7
Pope-Francis-Mgr-Giovanni-Ravelli-Antoine-Mekary-Aleteia
Agnès Pinard Legry
La silhouette qui va maintenant accompagner le Pape tous les jour...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement