Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Jésuites : qui sont-ils ? Pourquoi leur ordre a-t-il été supprimé ?

© ServizioFotograficoOR/CPP
April 10, 2014: Pope Francis during an audience with students of the Gregorian University, in the Paul VI hall at the Vatican.
Partager

Les jésuites viennent de fêter le bicentenaire du rétablissement de la Compagnie de Jésus, le 7 août 1814. Depuis, l’ordre ignacien a repris avec encore plus de vigueur sa tradition et sa mission apostolique.

Les jésuites ont vécu des moments difficiles et parfois entretenu des relations conflictuelles avec le Vatican. L’Ordre conserve un vœu qui lui est propre, le « quatrième », le vœu d’obéissance au pape. L’histoire des jésuites est jalonnée d’étapes importantes, telle leur mission en Amérique latine et les premières semences d’évangélisation en Asie. Pour ne citer que deux personnages clés de leur histoire : François-Xavier, membre fondateur de l’Ordre, sera le premier religieux à se rendre au Japon en 1549 ;  et Matteo Ricci  dès 1582 ouvrait une fenêtre sur l’évangélisation de l’Orient, en Chine, tandis que son œuvre sera poursuivie à distance par les laïcs qui portèrent la foi catholique en Corée à la fin du XVIe siècle. 

La renaissance des jésuites 

Malgré les passions et les haines à l’égard des jésuites, l’Ordre suit actuellement son chemin dans 127 pays, fort de près de 20 000 religieux, d’un âge moyen de 55 ans. Cet âge moyen traduit un vieillissement croissant. Les jésuites ont été très critiqués pour leur adhésion inconditionnelle au Concile Vatican II, qui a été vue idéologiquement par leurs ennemis comme un rapprochement avec le communisme. Dans les temps modernes, les jésuites ont payé les « pots cassés »  de leur fidélité à l’Évangile, avec la diminution de leurs vocations et le nombre croissant de jésuites âgés. Dans un dossier des jésuites d’Espagne, il est rappelé que le père général de la Compagnie de Jésus depuis 2012, Adolfo Nicolás SJ, a encouragé les jésuites à célébrer l’anniversaire de la Restauration pour apprendre du passé et « nous  repentir, le cas échéant,  de ne pas avoir été à la hauteur de ce qu’on attendait de nous »

Le père Arrupe, supérieur général des jésuites de 1965à 1983 a eu la tâche difficile de guider la Compagnie et de pacifier les relations avec les papes Paul VI et Jean- Paul II en réponse à l’engagement passionné de l’Ordre pour le Concile Vatican II et la défense des pauvres « suspecte » de s’aligner sur le marxisme. L’engagement social des jésuites en Amérique latine les a conduits à la persécution et  l’assassinat. Comme cela a été le cas d’Ignacio Ellacuría à El Salvador, en 1989.

La mission des Jésuites aujourd’hui 

Les Jésuites sont envoyés aux confins de la solitude moderne et de l’exclusion sociale. Comme l’indique la Congrégation générale de 2008 [1], dans ce nouveau monde, « ils ont l’intention de "construire un avenir de solidarité ». Leur priorité sont les « marginalisés et les exclus ». Face à la mondialisation et aux marchés internationaux, ils s’engagent à protéger les identités locales et particulières des communautés locales. Fidèles à leur mission d’origine, leur but est de répondre à l’appel à servir  la foi,  et « à promouvoir la justice et à dialoguer avec les cultures et les autres religions » à  « la lumière de la vocation apostolique d’établir des relations justes avec Dieu, le prochain et la création »

[1 – Congrégation Générale  35 de la Compagnie de Jésus, 2008, Décreto3]

Traduit de l’édition hispanophone d’Aleteia par Élisabeth de Lavigne

Pages: 1 2

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]