Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 04 décembre |
Sainte Barbe
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Sondage : gauche ou droite, les Français plus que jamais attachés à leurs valeurs

Atlantico - publié le 10/11/14

Selon Atlantico, les valeurs dans lesquelles se reconnaissent les Français ont une incidence directe sur leur sentiment d'appartenance à une tradition politique.

C’est un sondage CSA exclusif pour Atlantico qui le souligne : quoi que l’on dise de la disparition des frontières entre gauche et droite, les valeurs dans lesquelles se reconnaissent les Français restent des marqueurs forts. Elles déterminent leur sentiment d’appartenance à une tradition politique, qu’elle soit de gauche, du centre ou de droite.

– 28 % des personnes sondées se positionnent « à gauche », 14 % « au centre », et 28 % « à droite » (extrêmes compris). Fait historiquement nouveau : 30 % des répondants refusent de choisir entre la gauche, le centre et la droite (y compris les extrêmes).
– Le clivage entre identité et multiculturalisme ne cesse de prendre de l’importance en opposant la droite et la gauche.

– Le discours sur la fin du clivage gauche-droite vient des élites, qui aspirent secrètement à une structure technocratique, et des laissés pour compte de la mondialisation, qui se détournent de la chose politique ou adhèrent aux extrêmes.

– Le rapport à la politique des Français est aujourd’hui articulé selon trois grands marqueurs : la question économique (cœur de la différence entre la gauche et la droite), la question culturelle (tolérance vis-à-vis du changement des mœurs, vis-à-vis des droits des minorités) et la question européenne.

– Les effectifs de chômeurs, de femmes au foyer, et d’autres inactifs présents parmi les répondants montrent tous une très forte propension à ne pas se positionner.

« La gauche et la droite, ça ne veut plus rien dire ! » Les politiques menées actuellement par le gouvernement socialiste pourraient le laisse penser, tout comme le fait que l’extrême gauche et l’extrême droite se retrouvent sur certains volets programmatiques. Cependant cette idée de plus en plus répandue selon laquelle aujourd’hui les couleurs politiques traditionnelles ne connaîtraient plus de délimitations nettes et précises est battue en brèche par un sondage réalisé par l’institut CSA pour Atlantico.

Invitées à se positionner sur un axe gauche-droite (sans aucune référence aux formations politiques), une nette majorité des personnes interrogées (70 %) se situent sur une des tendances politiques proposées : 28 % se positionnent « très à gauche »  ou « à gauche », 14 % au centre et 28 % « à droite » ou « très à droite ». La proportion de personnes affirmant se situer « ni à gauche, ni à droite, ni au centre » atteint toutefois 30 %. Comparativement, le groupe des « non affiliés » compte donc plus « d’effectifs » que les autres groupes pris séparément.

Lire le sondage et son analyse par Yves-Marie Cann de l’institut CSA : 28 % des Français se disent à gauche, 28 à droite, 14 au centre et 30 nulle part. 

Ce sondage est révélateur d’un certain nombre de valeurs qui continuent de conditionner le sentiment d’appartenance politique d’une grande partie des Français. Si certaines d’entre elles ne sont pas la propriété exclusive d’un seul groupe sociopolitique, il en est d’autres qui continuent de cliver en profondeur la société française. Plusieurs visions de l’avenir politique, social et sociétal de la France s’opposent : en voici le détail et l’analyse.

1) le positionnement sur l’axe "gauche-centre-droite", et ce que les valeurs affichées par les sondés nous enseignent

En termes de positionnement politique, comment les Français se répartissent-ils aujourd’hui ? Cette situation est-elle nouvelle, ou obéit-elle à une constante ?

Bruno Cautrès : La répartition constatée dans cette enquête est assez fidèle à ce que l’on constate habituellement lorsque l’on pose la question de cette manière dans les enquêtes d’opinion. On constate trois blocs qui dominent : la gauche (28 %), la droite (28 %) et ceux qui ne se classent ni à gauche, ni à droite et même ni au centre, avec un pourcentage très élevé de 30 % (habituellement, la formulation de cette question parle de « ni à gauche, ni à droite »). Le centre pèse également son poids habituel (14 %). Au total, 70 % personnes interrogées se situent sur une des tendances politiques proposées. Il faut noter que les pourcentages constatés ne seraient pas exactement les mêmes si l’on mesurait la position sur l’échelle gauche-droite avec une échelle de notes, variant par exemple de 0 à 10 ou de 1 à 10. Ce type d’échelles de notes va favoriser l’expression de position plus « centristes » (par exemple les notes 5 et/ou 6). Il faut aussi remarquer que si l’on omettait de proposer aux répondants la modalité « ni à gauche, ni au centre, ni à droite », on constaterait des pourcentages nettement plus élevés pour les autres catégories de réponses. Lire la suite sur Atlantico

Tags:
sondage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement