Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 21 juin |
Saint Louis de Gonzague
home iconActualités
line break icon

GPA / mères porteuses : les Français n’en veulent pas

Philippe Oswald - La Manif pour Tous - Publié le 27/10/14

56% des Français disent "non" à la GPA (Gestation Pour Autrui, c'est-à-dire le recours aux mères porteuses) selon un sondage IFOP commandé par la Manif pour tous.

Un nouveau sondage confirme l’opposition croissante des Français à la gestation pour autrui. Alors que 49% des personnes interrogées se disaient hostiles en mars 2013 « à ce que le recours à une mère porteuse soit autorisé en France », on compte à présent  56% d’opposants selon une enquête en ligne effectuée entre le 14 et le 16 octobre 2014 par l’IFOP pour La Manif pour tous. Sans surprise, les catholiques pratiquants y sont très majoritairement (81%) opposés (57% pour les non pratiquants), mais les personnes d’autres religions s’y opposent également à 68 %. Quant à celles qui se déclarent « sans religion », elles sont tout de même 46% à refuser la GPA.

Sur l’éventail politique, 73% des sympathisants de l’UDI et 69% des sympathisants du Modem sont contre, suivis par les sympathisants de l’UMP (62%) et du FN (57%). Mais l’opposition à la GPA dépasse le clivage droite/gauche puisque 59% des sympathisants du Front de Gauche y sont opposés, tout comme 48% des sympathisants socialistes.
« Nous observons une tendance nette et continue de l’opposition à la GPA qui devient clairement majoritaire aujourd’hui. Et cela peut être observé sur l’ensemble de l’échiquier politique. Sans doute faut-il y voir notamment les conséquences des actions d’information et de sensibilisation du grand public qui sont menées depuis près de deux ans partout en France par nos équipes » explique Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif pour tous.

Si l’opinion n’est pas encore majoritairement opposée à l’accès à la PMA (Assistance médicale à la procréation) pour les couples de femmes, le revirement de l’opinion sur la PMA est également sensible dans ce même sondage de l’IFOP :   « Malgré l’intense lobbying mené avec le soutien actif du gouvernement, l’idée de libéraliser l’accès à la PMA est loin de faire l’unanimité. Il y a 2 ans, 56% des Français y étaient favorables. Ils ne sont plus que 51% » analyse Ludovine de La Rochère. « On sent bien que les Français ne sont pas à l’aise avec cette pratique même s’ils n’ont pas encore tous conscience qu’elle va de pair avec la GPA, qu’elle participe de la marchandisation de l’humain et qu’elle a pour conséquence de fabriquer délibérément des orphelins de père. C’est un encouragement à poursuivre nos efforts pour dénoncer les menaces sur la filiation père-mère-enfant et à expliquer que ces graves dérives que sont la PMA sans père et la GPA sont les conséquences de la loi Taubira. Les masques commencent à tomber : il est désormais clair qu’être opposé à la GPA et/ou à la PMA pour les couples de femmes implique nécessairement l’abrogation de la loi Taubira » conclut-elle.

Ce sondage est une nouvelle occasion d’interpeller Manuel Valls.  Le Premier ministre avait en effet opéré un revirement spectaculaire sur la GPA : candidat à la primaire socialiste, s’y était déclaré favorable en 2011, mais il avait stigmatisé la gestation pour autrui comme étant « une pratique intolérable de commercialisation des êtres humains et de marchandisation du corps des femmes »,  dans un entretien à La Croix du 3 octobre dernier, deux jours avant la nouvelle Manif pour tous à Paris et à Bordeaux (Aleteia). Manuel Valls avait également évoqué une action à l’échelle internationale, rejoignant la revendication de La Manif Pour Tous qui demande « l’abolition universelle de la gestation pour autrui ». Mais « il tarde à passer de la parole aux actes », constate La Manif Pour Tous qui renouvelle donc aujourd’hui sa demande de rendez-vous au Premier ministre.
Il en effet urgent d’agir sur un plan international, notamment face aux nouvelles dérives constatées Outre-Atlantique : des firmes mondiales telles que Facebook et Appel proposent à leurs salariées de reporter leurs grossesses à des périodes moins actives de leur vie professionnelle en finançant la congélation de leurs ovocytes, mesure qui s’accompagne d’aides à la procréation via une mère porteuse (Aleteia).

A l’approche du 25ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfants, le 20 novembre prochain, la Manif pour tous annonce de nouvelles actions pour défendre l’intérêt supérieur de l’enfant.




Tags:
la manif pour tousmere porteusepma gpa
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
COUPLE, LOVE, SMILE
Edifa
Ces petits gestes d’amour sont plus importants que des « Je t’aim...
2
avgustin irena maucec
La rédaction d'Aleteia
Augustin et Irène, 25 ans de fidélité malgré le handicap
3
Anna Gebalska-Berekets
Ces paroles à dire (et à ne pas dire) à un proche atteint du canc...
4
Timothée Dhellemmes
[Vidéo] Guillaume Warmuz, l’ancien footballeur qui a répondu à l’...
5
Wedding engagement ring - Woman
Edifa
Doutes sur son mariage : Dieu voulait-Il pour moi ce conjoint&nbs...
6
Père Jonas Magno de Oliveira et sa mère
Lauriane Vofo Kana
Mère et fils unis par le même charisme !
7
Caroline Becker
Randol, une abbaye bénédictine construite pour durer 1000 ans !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement