Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 01 mars |
Saint Aubin d'Angers
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

« la 25ème heure » : un parcours spirituel dans 15 sanctuaires de France

Marian Pilgrimage Sites: Lourdes – fr

Pierre Vincent

Gaëlle Bertrand - publié le 25/10/14

L’événement, qui marque « l’heure perdue » à chaque automne, a lieu ce 25 octobre. Une idée originale pour découvrir le patrimoine sacré de France.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Qu’on se le dise, « la 25ème heure » n’est pas le titre du dernier blockbuster hollywoodien mais bien le nom de l’événement organisé par l’association « Villes sanctuaires de France », créée il y a 20 ans. Ce nom fait référence à l’heure que nous gagnons chaque année, depuis 1975, lors du passage à l’heure d’hiver… En 2014, cette heure supplémentaire se glissera entre les aiguilles de vos horloges dans la nuit du 25 au 26 octobre.

Pour l’association, cette heure gagnée constitue une excellente occasion d’allier spiritualité et culture. Aurélien Charpille, président de Villes sanctuaires de France depuis 2013, s’interroge en effet : « que faire de cette heure supplémentaire ? Et si cette heure était sacrée…» Son projet : profiter de ce supplément de temps pour faire du « tourisme spirituel » et « découvrir des joyaux cachés du  patrimoine sacré. » Ce sont donc 15 villes sanctuaires de France qui participeront à la première édition de la 25ème heure, qui débutera le samedi 25 octobre à 20h25. Des circuits de plusieurs jours, en groupe, par régions sont aussi proposés.  

Lors de la présentation du projet, le 28 mai dernier au Palais de Chaillot à Paris, Aurélien Charpille affirmait que « de Lisieux à Lourdes, de Chartres à Nevers ou à Rocamadour, cela se vivra partout à la même heure. Nous serons ainsi reliés les un aux autres par ce même événement ». Pour lui, « il s’agit de créer des passerelles entre visite spirituelle et visite culturelle. » Car lier ces deux dimensions, tourisme et pastorale, est bien nécessaire, au risque de passer à côté de l’essentiel. Le quotidien La Croix relayait d’ailleurs les propos du Père André Fournier, chargé de l’accueil des pèlerins au Mont-Saint-Michel : « Difficile de penser à Lisieux sans penser à sainte Thérèse, ou à Ars sans évoquer son saint curé ».

Parmi les quinze sanctuaires proposés figurent notamment Pontmain, le Mont Saint-Michel, le Puy en Velay et le sanctuaire d’Alençon, dédié aux époux Louis et Zélie Martin (cf Aleteia). 

Tags:
PèlerinageSanctuairestourisme
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement