Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Angleterre : des retraités sauvent une église de la ruine…et des satanistes

Friends of St Mary's Church
http://www.hoh.org.uk/default.asp
Partager

Une vieille église que la ruine menace et qui sert de lieu de rendez-vous à des satanistes a été sauvée de la destruction par les Davey. Ils ont été récompensés par un trésor : lors des travaux ils découvrent des peintures datant de la conquête normande !

Les Davey pourrait être un vieux couple coulant une retraite tranquille sans l’intuition féminine de Gloria, qui découvrant une église en ruine et souillée par des symboles sataniques dit à son mari « nous devrions nous en occuper ».

Lors de sa redécouverte en 1992 par Gloria, l’église St Mary, à Swaffham, Norfolk, en Angleterre était submergée par le lierre et menacée par les racines d’arbres. Jeune retraitée à l’époque, elle se glisse à l’intérieur et découvre toutes sortes de symboles païens et une image de l’Antéchrist inscrite avec du sang. Bob Davey fait dire un rite de purification dans l’église, mais il décide aussi d’y monter la garde lors des sabbats des sorcières. Cette activité risquée vaut quelques sueurs froides à cet homme de 85 ans à présent, et même des menaces de mort à son domicile. Il se souvient de l’une de ses gardes et témoigne dans le Daily Telegraph : « Ils continuaient à revenir. Ils étaient plus nombreux que ce à quoi je m’attendais – une communauté de sorciers rassemble habituellement 13 personnes, mais là c’était plutôt 30. Ils étaient tous habillés en noir et il y en avait de tous âges. Une nuit, ils ont tenté de m’attraper alors que je montais la garde dehors, j’ai dû fuir dans les broussailles. » Finalement, il obtient des renforts de l’armée territoriale (Ndlr : une armée de réservistes volontaires du Royaume-Uni).

Une église toujours consacrée
L’église était toujours consacrée et les offices ont pu reprendre, au milieu des ruines. Bob Davey, qui n’avait pas de compétence particulière en construction, s’est mis à la tâche, engloutissant une bonne partie de sa retraite dans les travaux. Il n’y avait plus de fenêtre ni de plancher, les murs étaient lézardés… Mais Bob s’attelle à la tâche avec ses petits moyens, coupant les racines et bouchant les trous des murs. Pendant ses travaux, il découvre dans une lézarde d’un mur les restes d’une peinture ancienne, très ancienne en fait puisqu’elle remonterait au moins à la conquête normande ! Elles se révèlent être uniques en leur genre : l’équivalent des Monuments Historiques Français, l’English Heritage, place l’église en ruine parmi ses nouvelles priorité. Dès lors le chantier prend une nouvelle dimension !

L’Eglise est à présent refaite, et son passé de ruine hantée est loin derrière elle. Ultime consécration, Bob a été décoré de l’Ordre de l’Empire Britannique par la Reine d’Angleterre en 2005.

 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]