Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 15 avril |
Sainte Anastasie
home iconActualités
line break icon

Chine : impasse à Hongkong

Eglises d'Asie

Eglises d'Asie - Publié le 17/10/14

Après vingt jours de crise, la situation reste bloquée dans l’île. Les autorités ont rejeté la médiation proposée entre elles et les manifestants par les responsables religieux.

Le mouvement de mobilisation étudiante et de désobéissance civile se prolonge dans un climat de fortes tensions avec le gouvernement à propos des réformes électorales à mettre en place en vue des élections de 2017. Les responsables religieux de Hongkong (des religions catholique, protestante, bouddhiste, confucéenne, taoïste et musulmane) ont offert leur médiation afin de trouver une issue à la crise, offre aussitôt rejetée par le gouvernement local, rapporte Eglises d’Asie :
« Face au pouvoir local qui joue l’usure du mouvement dans la rue et après plusieurs incidents ayant vu la police se livrer à des violences contre des manifestants, le calme est loin d’être revenu à Hongkong. Le quartier général de la police a été entouré de quelques centaines de manifestants venus dénoncer ces violences. En l’absence du cardinal John Tong Hon, en déplacement à Rome pour cause de synode sur la famille, Mgr Joseph Ha Chi-sheng, l’un des trois évêques auxiliaires du diocèse de Hongkong, a représenté l’Eglise catholique pour cette offre de médiation des responsables religieux. Il qualifie la situation présente à Hongkong de « grave ».  (…)

Selon les observateurs locaux, il semble peu probable que le gouvernement local saisisse la main tendue par les responsables religieux de Hongkong. On peut penser que Pékin verrait d’un mauvais œil l’exécutif local faire appel à des responsables qu’il préfère voir, sur le continent, cantonnés dans des fonctions purement religieuses et cultuelles plutôt que sociales et politiques.»

Un mouvement très profond de résistance 

Exerçant son apostolat à Hongkong, le P. Bruno Lepeu, MEP*, commente le mouvement de désobéissance civile dans cet autre article d’Eglises d’Asie .  Extraits :
« Ce qui se passe actuellement est bien plus profond que de « simples » revendications pour un véritable suffrage universel, et a dépassé complètement les frontières du projet initial d’Occupy Central.
Si les journalistes étrangers trouvent que tout cela est très bon enfant et manque un peu d’action (en comparaison de ce qu’ils ont l’habitude de voir ailleurs), il faut réaliser que, pour Hongkong, c’est du jamais vu, et que cela dure (…) et on ne voit pas bien comment cela va s’arrêter. Plusieurs fois, lorsque le mouvement semblait s’essouffler, un événement est venu jeter de l’huile sur le feu, telle le passage à tabac par sept policiers d’un manifestant lors des violences de la nuit du 14 au 15 octobre.
Par mes réseaux sociaux au sein des jeunes professionnels (relations datant d’il y a 5-10 ans, du temps où j’étais aumônier de jeunes, ce qui veut dire que ces jeunes ont aujourd’hui entre 25 et 35 ans), je vois un mouvement très profond de résistance certes pacifique mais acharnée contre le gouvernement. Ces jeunes adultes n’hésitent pas à descendre dans la rue derrière les étudiants dès que la police se livre à une démonstration de force… ou pour leur apporter soutien moral et matériel (un site Internet http://www.today.code4.hk fait le point régulier sur les besoins matériels et la situation en temps réel).
(…) Un petit coin prière a été monté dans la « zone d’occupation » : les étudiants y prient le chapelet, animent un temps prière du type Taizé tous les soirs, une messe y est célébrée le dimanche. Un chemin de croix a plusieurs fois été organisé au milieu des manifestants. (…)

Les étudiants ont marqué des points
Le mouvement semble toutefois être dans une impasse : le gouvernement ne veut rien céder, et les jeunes ne veulent pas abandonner sans avoir obtenu gain de cause, au moins partiellement. Pourtant, au-delà du système électoral, les étudiants ont déjà obtenu beaucoup de résultats :

  • 1
  • 2
Tags:
chinehongkong
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
2
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
3
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
6
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement