Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 28 juillet |
Saint Samson
home iconActualités
line break icon

« Les chrétiens ne doivent pas fuir » assurent les dirigeants du Kurdistan

Jan Sefti / Flickr CC

https://www.flickr.com/photos/kurdistan4all/3674985239

Sylvain Dorient - Publié le 16/10/14

Le premier ministre de la région autonome du Kurdistan irakien, Nechirvan Barzani, encourage les chrétiens à rester au Kurdistan « en attendant la défaite de l’ÉI ». Des paroles optimistes, qui tentent de rassurer des chrétiens terrifiés.

Nechirvan Barzani s’est récemment exprimé à Erbil devant une délégation de responsables catholiques engagés dans le soutien humanitaire des réfugiés ayant fui Mossoul et les villes de la plaine de Ninive : « Les chrétiens irakiens doivent résister à tout ce qui les pousse à quitter leur pays, ils devraient patiemment attendre la défaite de l’État Islamique, qui leur permettra de rentrer dans leurs foyers. » Ces paroles s’inscrivent dans la politique de l’oncle de Nechirvan, Massoud Barzani, président de la région autonome du Kurdistan irakien, qui se préoccupe de reconstruire « les composantes sociales de l’Irak ». Il craint que « l’agression des djihadistes ne crée des pulsions sectaires, détruisant toute possibilité de coexistence entre les peuples ».

Les Kurdes d’Irak, sous direction du PDK (Parti Démocratique du Kurdistan), n’affrontent pas actuellement l’État Islamique, contrairement à leurs compatriotes du PKK (Parti des travailleurs Kurdes), qui défendent désespérément la ville de Kobane. En revanche, ils tiennent leurs frontières et accueillent les réfugiés. Les deux communautés ont été malmenées par le passé par les majorités sunnite-irakiennes et chiite. Même si la situation des chrétiens sous Saddam Hussein était préférable à celle qu’ils connaissent actuellement, il ne faut pas pour autant imaginer une « vallée de roses ». Lors de la guerre Irak-Iran, notamment, les chrétiens étaient systématiquement envoyés en première ligne, et ceux qui réclamaient des droits pour leur communauté étaient arrêtés, torturés voire exécutés sommairement. Ce n’est qu’à la fin de la guerre Irak-Iran, en 1988, que leur situation s’est véritablement améliorée. Quant à la situation des Kurdes sous ce régime, elle est mieux connue : comme en Turquie, leur volonté d’indépendance a été réprimée avec une rare violence : utilisation d’armes chimiques, déportations de masse…

Mais cette solidarité, qui repose sur une histoire de trente ans, ne fait pas oublier le passé. Les chrétiens se souviennent notamment que, pendant le génocide « arménien » (qui a aussi concerné les Assyriens-chaldéens), les Kurdes ont épaulé le pouvoir ottoman. La méfiance demeure donc, et avec elle des rumeurs, comme l’infiltration de membres de l’État Islamique au Kurdistan. Certains chrétiens rapportent « avoir vu » des drapeaux noirs sur des maisons au Kurdistan, ces rumeurs ont probablement peu de fondements. Car les Kurdes, bien qu’ils soient sunnites comme les djihadistes de l’ÉI, n’ont aucun intérêt à rejoindre le « califat ». Leur vieux rêve d’une région autonome se réalise, et on les voit mal y renoncer pour tomber sous la coupe du « calife » Abu Bakr al-Baghdadi, qui est avant tout à leurs yeux un Bagdadi, un arabe sunnite. Mais ces rumeurs sont représentatives de la peur des chrétiens et expliquent les prises de paroles rassurantes des Barzani. 

Tags:
Chrétiens d'Orient
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
2
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
3
Lauriane Vofo Kana
Hugo, 17 ans, l’organiste épatant de TikTok
4
POPE FRANCIS
La rédaction d'Aleteia
Une indulgence plénière accordée ce dimanche 25 juillet
5
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en œuvre du pass sanitaire dans les lieux de cul...
6
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
7
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement