Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 25 février |
Saint Nestor de Pamphylie
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Syrie : les cinq paroissiens du Père Jallouf libérés par les islamistes

Father Hanna Jallouf OFM – fr

Custody of the Holy Land

Fides / OPM - publié le 13/10/14

Les cinq chrétiens de la vallée de l’Oronte encore détenus par les djihadistes après la libération du Père Hanna Jallouf ont été remis en liberté.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Dans la matinée du dimanche 12 octobre, les cinq chrétiens syriens de la vallée de l’Oronte qui demeuraient encore en détention sur ordre du tribunal islamique de Darkush ont été remis en liberté. Ils avaient fait l’objet d’une rafle de la part d’une brigade de djihadistes en compagnie du Curé de Knayeh, le Père Hanna Jallouf, OFM, et d’autres paroissiens dans la nuit du 5 au 6 octobre. C’est ce qu’ont indiqué à l’Agence Fides des sources locales qui font également état du soulagement exprimé par les communautés chrétiennes présentes dans la vallée. Les cinq hommes remis en liberté étaient connus de tous pour leur implication dans les activités des couvents franciscains des villages de Knayeh et Yacoubieh.

Le Père Hanna Jallouf et une vingtaine de catholiques de la zone, dont quatre femmes, avaient été « prélevés » sur ordre du tribunal islamique. Au cours des jours suivants, les femmes avaient d’abord été relâchées, puis le curé et les autres personnes arrêtées. Le tribunal islamique a cependant prévu d’instruire un procès contre le Père Hanna Jallouf, accusé de collaborationnisme avec le régime syrien . Mais aucun détail n’a été fourni quant au timing de cette procédure judiciaire. Dans l’attente du procès, le curé ne pourra pas quitter le village de Knayeh. Il avait fait appel à ce même tribunal islamique quelques jours avant l’opération des miliciens sur sa paroisse, afin de dénoncer les vexations croissantes subies par le couvent de la part d’islamistes armés.

À Knayeh, 300 chrétiens sont encore présents ; le Père Hanna Jallouf poursuit l’exercice de son ministère pastoral à leur profit malgré les conditions de liberté limitée dans lesquelles il se trouve. Dans le village, un centre d’aide paroissial constitue la seule source d’aide matérielle pour la population de la vallée de l’Oronte, chrétienne et non. Le centre en question constitue l’une des activités soutenues en Syrie depuis 2011 par ATS- Pro Terra Sancta, l’ONG de la Custodie de Terre Sainte. « Les aides ne sont jamais fournies sous forme d’argent, a expliqué à Terrasanta.net Tommaso Saltini, responsable d’ATS, mais sous forme de denrées alimentaires (colis de vivres et repas déjà préparés), en vêtements et en médicaments. Malheureusement, nous ne parvenons pas à faire face à tous les besoins des personnes. Chaque centre dépense de 10 à 20 000 $ par mois en aides, grâce auxquelles il parvient à couvrir seulement une partie de leurs requêtes ». En 2013, ATS a secouru les populatins de Syrie, tant chrétiennes que musulmanes, pour un total de 427 000 $, en sus d’autres aides fournies à hauteur de 110 000 $ au profit des réfugiés et des nécessiteux au Liban et en Jordanie.

Tags:
ChrétiensChrétiens en Syrie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement