Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 14 avril |
Saint Asicus
home iconÉglise
line break icon

Pape François : faire mémoire des témoins lumineux de la foi

La rédaction d'Aleteia - Publié le 12/10/14

Le pape François a présidé ce dimanche 12 octobre à 10 h une messe d'action de grâce en la basilique Saint-Pierre de Rome pour souligner la canonisation de François de Laval et de Marie de l'Incarnation, reconnus saints le 3 avril dernier.

À quelques heures de la messe d’action de grâce, le cardinal Lacroix  avait rappelé que ce que le pape François lui avait partagé à l’annonce de la canonisation de François de Laval et Marie de l’Incarnation : « Je veux donner à l’Église d’aujourd’hui ces grands témoins de la première évangélisation pour soutenir la nouvelle évangélisation aujourd’hui. Ce sont des témoins lumineux. »

La veille de la messe d’action de grâce, samedi 11 octobre, deux événements à souligner a eu lieu une vigile d’action de grâce aura lieu avec la délégation à l’église Saint-Ignace d’Antioche à Rome. Présidée par le cardinal Lacroix, cette liturgie était animée musicalement par neuf jeunes filles du Chœur des jeunes de Vianney, attaché à la paroisse Saint-Jean-Baptiste-Vianney de Saint-Ferdinand (Centre-du-Québec), sous la direction de Françoise Aubre.
Une délégation de 450 personnes, provenant principalement du Québec et de la France, a participé à cette liturgie, concélébrée par le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, ainsi que par les évêques et tous les prêtres accompagnant la délégation.

Cette messe est le point culminant d’un pèlerinage, débuté le 6 octobre dernier, sur les pas des nouveaux saints Marie de l’Incarnation et François de Laval, fondateurs de l’Église catholique d’Amérique du Nord (à découvrir sur le site http://www.ecdq.org). Les 130 pèlerins, des Ursulines du Canada, du Japon, des Philippines et du Pérou, des prêtres du Séminaire de Québec et des pèlerins de tous âges, ont été rejoints à Rome par de nouveaux pèlerins du Québec et des groupes provenant des diocèses de Chartres et de Tours, sans oublier plusieurs pèlerins internationaux. Enfin, un groupe de plus de 80 jeunes, professeurs et parents du Collège Prytanée, anciennement le Collège Royal de La Flèche, où François de Laval étudia, a aussi fait le voyage.

Parmi les personnalités présentes, on pouvait noter la présence de nombreux évêques participant au Synode sur la famille, du président de la Conférence des évêques catholiques du Canada et évêque de Gatineau Paul-André Durocher, de l’évêque de Trois-Rivières Luc Bouchard, de l’évêque auxiliaire à Québec Denis Grondin, de l’évêque anglican de Québec, le Révérend Dennis Drainville, de la supérieure générale des Ursulines de l’Union canadienne, Sr Louise Gosselin et du supérieur général du Séminaire de Québec, le chanoine Jacques Roberge.
Plusieurs Canadiens,  proches de la spiritualité des nouveaux saints, ont également participé à la liturgie. La première lecture en français était lue par Sœur Louise Gosselin, Ursuline, la seconde lecture en anglais par Pauline Amirault, de l’archidiocèse de Halifax.

Voici le texte intégral de l’homélie du Saint Père :

"Nous avons écouté la prophétie d’Isaïe : « Le Seigneur essuiera les larmes sur tous les visages… » (Is 25, 8). Ces paroles, pleines de l’espérance de Dieu, indiquent le but, montrent l’avenir vers lequel nous sommes en chemin. Sur cette route, les saints nous précèdent et nous guident. Ces paroles esquissent aussi la vocation des missionnaires.
Les missionnaires sont ceux qui, dociles à l’Esprit Saint, ont le courage de vivre l’Évangile. Et aussi cet Évangile que nous venons d’entendre : « Allez donc aux croisées des chemins » – dit le roi à ses serviteurs (Mt 22, 9). Et les serviteurs sortirent et rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvaient, « les mauvais comme les bons », pour les conduire au banquet des noces du roi (cf. v. 10).
Les missionnaires ont accueilli cet appel : ils sont sortis pour appeler tous les gens, aux carrefours du monde ; et ainsi ils ont fait beaucoup de bien à l’Église, parce que si l’Église s’arrête et se ferme, elle tombe malade, on peut la corrompre, aussi bien par les péchés que par la fausse science séparée de Dieu, qu’est le sécularisme mondain.

  • 1
  • 2
Tags:
homeliesPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement