Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Inde : Assez d’appels à la haine !

Eglises d'Asie
Partager

Chrétiens et musulmans unissent leurs voix pour demander au gouvernement une politique de « tolérance zéro » face aux tensions intercommunautaires.

A la veille de son déplacement aux Etats-Unis, Narendra Modi, qui avait été interdit de visa par le gouvernement américain en 2002 pour son rôle supposé dans les pogroms antimusulmans qui avaient eu lieu cette année-là au Gujarat, n’a pas échappé à une question sur ces sujets. Reprenant le récent appel d’Al-Qaida aux musulmans du sous-continent indien de lancer le djihad en Asie du Sud, un journaliste de CNN l’a interrogé sur la probabilité de voir les musulmans indiens répondre à cet appel. Le Premier ministre a répondu que personne ne devait se tromper quant à la loyauté des musulmans indiens envers leur pays. « Les musulmans indiens donneraient leur vie pour l’Inde. Ils mourraient pour l’Inde. Ils ne désirent rien de mauvais pour l’Inde », a affirmé Narendra Modi.

En Inde, Indresh Kumar, l’un des responsables du RSS (Rashtriya Swayamsevak Sangh), a vu dans les propos du Premier ministre « un défi » lancé aux musulmans indiens. Pour ce responsable d’une des organisations centrales de l’idéologie de l’hindutva, « les musulmans doivent accepter ce défi (contenu dans les propos du Premier ministre). Ils doivent le prouver… Contrairement à ce que M. Modi a fait, le [Parti du] Congrès n’a jamais offert aux musulmans une telle opportunité ».
 
Article publié par l’agence d’information des Missions Etrangères de Paris (MEP),  Eglises d’Asie, (eda/ra)
 
Notes
(1)          Sur les 1,2 milliard d’habitants que compte l’Union indienne, les hindous représentent environ 80 % de la population, les musulmans 13,4 % et les chrétiens 2,3 %.
(2)          Le Sangh Parivar regroupe, sous l’idéologie nationaliste de l’hindutva, différents partis, groupes et organisations comme le BJP, le Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS), le Shiv Sena, le VHP ou le Bajrang Dal.

Pages: 1 2

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]