Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 17 septembre |
Sainte Hildegarde de Bingen
home iconÉglise
line break icon

Synode sur la famille : des spécialistes du mariage envoient une lettre ouverte au Pape

DR

La rédaction d'Aleteia - Publié le 01/10/14

48 spécialistes du mariage du monde entier, catholiques et non catholiques, ont fait parvenir une lettre ouverte au Pape et aux membres du Synode sur la famille.

Quels sont les grands enjeux touchant la famille dans le monde et la société d’aujourd’hui ? Quelles sont les réalités atemporelles du mariage ? Pas moins de 48 chercheurs et spécialistes de plusieurs pays, catholiques ou non, ont fait parvenir en juin dernier au Vatican une lettre ouverte, via Mgr Carlo Maria Vigano, nonce apostolique.

Voici le texte intégral cette lettre ouverte :

Saint-Père, Eminences, et Excellences,
Nous nous réjouissons  que le Saint-Père ait ainsi capté l’attention du monde entier et de tant de bonnes volontés pour la foi chrétienne ! Comme d’autres, nous sommes profondément émus par ses expressions d’amour et de miséricorde, en écho à l’amour et à la miséricorde du Christ, en particulier pour ceux qui sont sans défense et abandonnés.

C’est dans ce contexte que nous nous félicitons de la décision de convoquer un Synode extraordinaire des évêques pour examiner les défis posés au mariage et à la famille. Comme chacun d’entre vous, nous croyons que la famille est, avec l’Église elle-même, la plus grande manifestation institutionnelle de l’amour de Christ. Pour ceux qui veulent aimer comme Il voudrait que nous aimions, le mariage et la famille sont indispensables, à la fois en tant qu’instruments de salut et remparts de la société humaine.

Les derniers papes ont été très clairs sur ces points. Le Pape Benoît XVI,  par exemple, a écrit que « le mariage est vraiment un instrument de salut, non seulement pour les personnes mariées, mais pour toute la société ». Et, dans Evangelii Gaudium, Votre Sainteté a réaffirmé que « la contribution indispensable du mariage à la société dépasse le niveau de l’émotivité et des nécessités contingentes du couple ».

Ce Synode est une occasion d’exprimer des vérités éternelles sur le mariage. Pourquoi ces vérités sont-elles importantes? Comment représentent-elles l’amour vrai, pas l’« exclusion » ou le « préjudice », ou l’une ou l’autre des  accusations portées contre le mariage aujourd’hui ? Des hommes et des femmes ont désespérément besoin d’entendre la vérité sur pourquoi ils devraient se marier, en premier lieu. Et, une fois mariés, pourquoi le Christ et l’Église veulent qu’ils demeurent fidèles l’un à l’autre tout au long de leur vie sur cette terre. Et que, quand le mariage devient difficile (comme c’est le cas pour la plupart des couples), l’Eglise soit une source de soutien, pas seulement pour les conjoint, mais pour le mariage lui-même.

Vous avez écrit des paroles si fortes, Saint-Père, sur l’importance d’une nouvelle évangélisation au sein de l’Eglise : “La communauté évangélisatrice, par ses œuvres et ses gestes, se met dans la vie quotidienne des autres, elle raccourcit les distances, elle s’abaisse jusqu’à l’humiliation si c’est nécessaire, et assume la vie humaine, touchant la chair souffrante du Christ dans le peuple.”
Permettez-nous de suggérer  humblement que, dans le cadre du mariage et de la vie de famille, vos paroles soient un appel à la responsabilité personnelle, non seulement pour nos propres conjoints et enfants, mais pour les mariages de ceux que Dieu a placés à nos côtés : nos parents et amis, ceux qui sont dans nos églises et dans nos écoles.

Les enjeux sont considérables. Selon un rapport mondial  « Child Tendance 2013s », “L’augmentation spectaculaire, au cours des quatre dernières décennies,  de la cohabitation, du nombre de divorces et de naissances  hors mariage dans les Amériques, en Europe et en Océanie, suggère que l’institution du mariage est beaucoup moins pertinente dans ces parties du monde”.  Aux États-Unis, le taux de mariage est le plus bas jamais enregistré, la cohabitation hors mariage, ou concubinage, est en train de devenir une alternative acceptable au mariage, et plus de la moitié des naissances chez les femmes de moins de 30 ans se produit maintenant en dehors du mariage. Parmi d’innombrables autres associations négatives qui ont été avancées, chacune de ces tendances a été liée à une valeur nette basse  et à la mobilité économique, la pauvreté et le bien-être – pour les femmes et les enfants, en particulier.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
Tags:
Famille

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
2
Isabelle du Ché
Les incroyables fruits de la vidéo du père Aymar avec Tibo InShap...
3
WEB2-Jonathan Goodall-CC BY-SA 4.0
La rédaction d'Aleteia
Un évêque anglican devient catholique « après une longue période ...
4
WEB2-SAINTE MONIQUE-GODONG-FR560945A
Anne Bernet
Comment sainte Monique se libéra de son addiction à l’alcool
5
Agnès Pinard Legry
Jessie, Jestonie et Jerson, trois frères ordonnés le même jour au...
6
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
7
Isabelle Cousturié
Devant le Christ en croix, la prière qui protège de tous les malh...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement