Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Insolite : quand Jorge Bergoglio se faisait sortir du vestiaire de l’équipe de San Lorenzo…

© DR
Partager

À quel point Jorge Bergoglio peut-il être fan de football et supporter fidèle du club de San Lorenzo ?

On savait que le pape François était un fan de football et un inconditionnel de l'équipe de San Lorenzo, dont il veille d'ailleurs à payer chaque année sa cotisation de supporter. Mais l'anecdote qui vient d'être divulguée nous montre à quel point il peut être un fan inconditionnel de cette équipe…

Alfio "Coco" Basile, ex-sélectionneur de l'équipe nationale argentine ,est aussi une véritable mine d''anecdotes. C'est lors d'un entretien télévisé sur TV Publica qu'il a récemment confié celle-ci : en 1998, l'équipe de San Lorenzo n'est pas au mieux de sa forme et le voilà nommé nouvel entraîneur de l'équipe."Coco" vient de prendre ses fonctions pour l'aider à remonter la pente. Soudain, il se rend compte qu'il y a un prêtre dans le vestiaire, juste avant que l'équipe ne rentrer sur le terrain. Lui qui tient à ce que ses joueurs se concentrent avant de débuter le match demande : "c'est qui, ce curé ?" Fernando Miele, le président du club, lui répond : "il vient à chaque rencontre, il salue les joueurs un à un et il les bénit. "Comme moi je ne voulais pas que quelqu'un vienne déconcentrer les joueurs, j'ai demandé à ce que l'on fasse sortir le curé", raconte l'ancien entraîneur de l'équipe préférée du Pape.

Mais ce n'est qu'un mois après l'élection du pape François, en discutant à nouveau avec Fernando Miele que ce dernier lui dit en riant "tu as vu qui est le Pape ? C'est Bergoglio, le curé que tu as fait virer du vestiaire de San Lorenzo !"».  "Je n'en avais pas idée, il faudra que j'aille à Rome pour le lui raconter", a conclu Alfio Basile…

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]