Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

VIDÉO. Le Pape a célébré le bicentenaire de la restauration des jésuites

Partager

Samedi soir, le Pape François s'est rendu à l’église romaine du Jésus à l’occasion du bicentenaire de la restauration de la Compagnie de Jésus par le Pape Pie, VII le 7 août 1814.

Le Saint-Père, premier Pape jésuite de l’histoire, a célébré les Vêpres suivies du Te Deum.  Le Pape François s’est déjà rendu trois fois à l’église du Jésus, le 31 juillet 2013 à l’occasion de la fête de Saint-Ignace de Loyola, fondateur de la Compagnie, le 10 septembre 2013 lors de sa visite au centre des jésuites Astalli qui vient en aide aux réfugiés et le 3 janvier 2014 pour la canonisation de Pierre Favre, compagnon de Saint Ignace.

La Compagnie avait été supprimée par le Pape Clément XIV en 1773, sous la pression des souverains catholiques européens, après quinze ans de vexations et de persécutions contre les jésuites, notamment en Espagne, en France et au Portugal. Seules la Russie de Catherine II et la Prusse du roi protestant Frédéric II refusèrent d’expulser les Jésuites de leur territoire.

Un nouveau retable
Pour marquer le bicentenaire de la restauration de la Compagnie de Jésus un nouveau retable a été installé en l’église du Jésus à Rome, au-dessus de l’autel de la chapelle de la passion, où repose une figure incontournable de l’ordre ignacien : le père Pedro Arrupe, supérieur général qui a guidé l’aggiornamento de la Compagnie dans la période postconciliaire. Il s’agit d’une toile représentant la déposition du Christ. Elle a été réalisée par un artiste de 70 ans, Safet Zec, originaire de Bosnie-Herzégovine.

Même si la Compagnie n’a jamais cessé d’exister, le rétablissement de 1814 fut perçu par les jésuites comme une occasion de renouveau et de réparation. L’inspiration spirituelle, la constitution, et la structure de la Compagnie restèrent les mêmes, mais une nouvelle page se tourna cependant pour l’Ordre ignacien, qui reprit avec encore plus de vigueur sa tradition et sa mission apostolique… dans un contexte culturel différent, comme l’a expliqué le père François Euvé, jésuite et rédacteur en chef de la revue Etudes, à Adélaïde Patrignani, de Radio Vatican : "Même si, de fait, il y a eu une restauration officielle en 1814, elle avait été précédée par des restaurations partielles dans différents pays, souligne-t-il. C’est un événément original au sens où c’est la seule congrégation religieuse à avoir été supprimée et rétablie. Mais ce n’est quand même pas le centre de notre histoire et je pense que c’est plutôt l’occasion de réfléchir à notre mission aujourd’hui."

Le général des Jésuites, le père Adolfo Nicolàs, a rencontré ces jours derniers à Rome les présidents des conférences des Provinciaux pour approfondir le sens du caractère universel de la Compagnie de Jésus, avoir une meilleure connaissance de ses priorités dans le monde, et favoriser le développement de la collaboration régionale et globale. Parmi les thèmes à l’ordre du jour : l’apostolat intellectuel, la restructuration du gouvernement de la Compagnie de Jésus au service de la mission, la formation intellectuelle des jésuites, le vœu de chasteté et la protection des mineurs.
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]