Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 18 janvier |
Sainte Marguerite de Hongrie
home iconActualités
line break icon

Ligne Azur : "L'idéologie ne doit pas avoir droit de cité à l’école"

DR

ligne azur

Atlantico - Publié le 27/09/14

Les associations militantes devraient-elles avoir le droit d'intervenir dans les écoles publiques ? Atlantico a posé la question à Maître Henri De Beauregard, en charge du recours au sujet de la Ligne Azur remporté par la CNAFC.

Mercredi 24 septembre, le rapporteur du Conseil d’Etat a épinglé l’Education nationale estimant que celle-ci avait fait preuve de légèreté en incitant à relayer la campagne du site anti-homophobie Ligne Azur. Le rapporteur a jugé certains contenus "pour le moins critiquables", et qui allaient à l’encontre des "principes de neutralité de l’école et de la liberté de conscience". Donnant ainsi raison à la Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques qui avait déposé un recours devant le Conseil d’Etat.

Que dire de l’avis du rapporteur au regard des faits reprochés à l’Education nationale ?
Me Henri De Beauregard :
Je me réjouis qu’il s’associe aux moyens que nous avons développés. Dans le langage administratif et feutré du Conseil d’Etat, conclure, comme il l’a fait, que l’on « peut s’interroger sur la légèreté du ministre qui a recommandé ce site auprès de jeunes de 11 ans », c’est une critique assez sévère. Les principes de neutralité et de liberté de conscience des élèves et professeurs sont des principes cardinaux dans l’Education Nationale. Ils ont une vocation atemporelle. Il est rassurant d’entendre qu’ils doivent l’emportent sur l’idéologie d’un moment. Dans le futur, il y aura peut-être d’autres majorités. Si elles veulent faire entrer d’autres idéologues à l’école, ce sera tout aussi critiquable. L’idéologie ne doit pas avoir droit de cité à l’école.

Si le Conseil d’Etat suit l’avis du rapporteur, quelles pourraient être les conséquences d’une telle décision ? L’association pourrait-elle continuer à intervenir en milieu scolaire ?
Me Henri De Beauregard : La crainte serait que le ministère reproduise le schéma de l’affaire SOS Homophobie :il y a deux ans, la même confédération nationale avait agi pour faire annuler l’agrément que l’Education nationale avait donné à SOS Homophobie. Le tribunal administratif de Paris avait annulé cet agrément sur le principe de la liberté de conscience et de l’atteinte à la neutralité et laïcité du service public. En effet, le matériel pédagogique de SOS Homophobie comportait des éléments qui rendaient la religion responsable de l’homophobie ou du mal-être des homosexuels.
Une semaine après cette décision du tribunal de Paris, Vincent Peillon a fait un communiqué pour déclarer qu’en dépit de la décision de justice, il avait toute confiance en l’association, qu’elle corrigerait deux ou trois éléments dans son matériel pédagogique, et qu’il redonnerait l’agrément, ce qu’il a fait. On a corrigé la façade, mais j’ai la faiblesse de penser que le contenu des interventions, lui, est resté inchangé. Pire, depuis lors, l’association a cessé de publier ses supports pédagogiques en ligne, de sorte que les associations familiales ou de parents, qui ne peuvent être dans chaque classe, n’ont plus aucun moyen de contrôler ce qui se dit pendant ces interventions. Bien-sûr, ces associations affichent souvent des chartes pleines de bonnes intentions proclamant leur attachement pour la neutralité, mais il ne suffit pas de le dire pour l’être… Quand on démontre au ministère que ces associations sont des associations militantes, il est répondu qu’elles séparent leur action politique de leurs interventions scolaires : rassurez-vous, braves gens, ces personnes sont militantes la nuit mais le jour, avec vos enfants, elles sont parfaitement neutres.. Qui peut croire une pareille fable ?

Pour Ligne Azur, il ne faudrait pas que le scénario soit le même : corriger deux ou trois éléments de façade et recommencer à promouvoir ou à faire intervenir cette association dans les écoles. Cette décision est la deuxième du même genre. Sur 4 associations agréées par le Ministère, 2 ont vu leur matériel soumis à la justice et nous allons vers 2 annulations. Ces annulations ne font pas « devenir » neutres des associations qui ne le sont pas. A travers elles, c’est donc bien la question de l’opportunité même de l’intervention d’associations militantes dans le temps scolaire, sur des sujets sociétaux, ou sur ce que les enfants ont de plus intime, qui est posée.

Les parents de France veulent-ils que leurs enfants, à 11 ans, se voient expliquer par un militant, contre toute réalité biologique, que les homosexuels peuvent avoir des enfants ou qu’ils soient instruits de ce qu’est le tribadisme ? Acceptent-ils que leurs enfants soient incités à aller voir des pages internet qui vantent la sexualité de groupe, expliquent comment une lesbienne peut s’inséminer de manière artisanale ou proposent des petits mots croisés à base de bondage, de laisse, de plug…

Lire la suite de cette interview sur Atlantico

Tags:
ecole
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
WOMAN,PRAYING,PRAYER
Claire Guigou
Six clés pour comprendre l'ouverture aux femm...
FIV
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : les évêques invitent à quatre ve...
Rachel Molinatti
La vidéo de ce couple d'octogénaires va faire...
COUPLE, LOVE, SMILE
Edifa
Comment faire renaître la flamme de l’amour d...
D'CRUZ FAMILY
Cerith Gardiner
Ensemble, ils ont 1.042 ans : le secret de la...
Rachel Molinatti
Neige à Madrid : il sculpte un immense Christ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement