Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 28 juillet |
Saint Samson
home iconActualités
line break icon

Oklahoma : 3000 catholiques à l’Heure sainte pendant la « Messe noire »

DR /Aleteia

heure sainte oklahoma

Anamaria Scaperlanda Biddick - Publié le 24/09/14

Alors que cette cérémonie obscure a été suivie par à peine une quarantaine de satanistes, l’Heure sainte pour la contrer a rassemblé environ 3 000 catholiques !

Une guerre est engagée contre le diable, telle est la raison du rassemblement du 21 septembre à Oklahoma, a déclaré l’archevêque. Mais  « nous savons que le Christ a vaincu Satan. La guerre a été gagnée, le Christ a vaincu, malgré quelques escarmouches çà et là, jusqu’au jour où le Christ reviendra pour régner pour toujours ». Mgr Coakley, à la tête de l’archidiocèse de la ville d’Oklahoma, s’exprimait ainsi avant la messe noire prévue depuis des mois au sein d'un centre culturel public de la ville. Le rituel satanique est une sorte d'inversion   obscène de la messe catholique.

L'Eucharistie, un don irremplaçable
À partir de la lecture de l’évangile de saint Jean  sur l’institution de l’Eucharistie, Mgr Coakley a  rappelé durant l'Heure Sainte que l’Eucharistie est un don irremplaçable, un fait que même de nombreux catholiques ne reconnaissent pas. Mais Satan, lui, le reconnaît.  « De nombreuses personnes n’ont pas compris nos efforts constants ou la profondeur de l’outrage  parce qu’elles ne peuvent pas accepter ce que nous croyons être vrai, le plus grand don fait à l’Eglise ».
Voici des mois que l’archevêque combattait pour faire annuler la messe noire, mais les autorités de la ville ont invoqué avec insistance qu’elles étaient liées par la Constitution pour l’autoriser dans un espace public. L'organisateur de l'événement, Adam Daniels, avait affirmé posséder une hostie consacrée en sa possession. Mais il l'a remise à l'archevêché quand il a été menacé de poursuites.

Mettre de côté l'outrage
Mgr Coakley a souligné que ce n’est pas pour protester que, durant l’Heure Sainte eucharistique et la procession eucharistique, lui et plusieurs évêques, des douzaines de prêtres et environ 3000 personnes laïques se sont rassemblées. Il a exhorté ardemment les participants à « mettre de côté l’outrage” pour, en lieu et place, "adorer, et écouter le Seigneur, et ouvrir nos cœurs à l’inspiration de l’Esprit." L’Heure Sainte  était prévue dans l’église Saint-François d'Assise à Oklahoma City en réparation pour les actes de blasphème, selon un communiqué de presse publié par Mgr Coakley. Kieran Green, un membre de la paroisse Corpus Christi à Oklahoma City qui y a participé avec sa tante et grand-mère, a déclaré : "Je me sens comme si nous étions tous appelés à venir aujourd'hui parce que nous avons à combattre le mal par la prière ».

Bien que l'Heure Sainte ait commencé officiellement à 15 heures, un silence recueilli imprégnait le sanctuaire, comble dès 13 heures. Ceux qui n’avaient pas trouvé place dans le sanctuaire ont débordé à l’extérieur à l’ombre des arbres et dans la salle paroissiale. Une grande partie des participants venaient de l’archidiocèse d’Oklahoma City, d’autres venaient d’ailleurs. Sr Marie Bernadette, de l’ordre du Cœur immaculé de Marie  à Wichita est venue avec d’autres religieuses « pour montrer notre unité avec l’Eglise universelle et avec Mgr Coakley, qui est un prêtre (à l’origine), du diocèse de Wichita ». Trois évêques, des diocèses de Tilsa, de Wichita et d’ d’Oklahoma, ont rejoint l’archevêque Coakley, ainsi que de nombreux prêtres, séminaristes et les Chevaliers de Colomb. Le service de prière a commencé par l'exposition du Saint-Sacrement et l'hymne, suivie d'un long temps de prière silencieuse, rompu seulement par les pleurs de quelques bébés. L'homélie portait sur l'importance de l'Eucharistie :« «Notre Seigneur dans l'Eucharistie, qui est la source de l'unité et le lien de la charité, est le cœur de notre foi." La Litanie des Saints, dirigée par Bob Metivier et la chorale de la paroisse Saint-François, a suivi les propos de l'évêque. La litanie incluait une section inhabituelle visant à rejeter le mal. Le chantre chantait "Des embûches du diable et les légions de l'enfer» et  le peuple répondait: «Seigneur, délivre-nous, nous t'en prions."
Tous les participants ont suivi le Corps du Christ autour du bâtiment tout en priant. Les uns ont prié le rosaire en plusieurs langues, tandis que d'autres marchaient en silence. Lorsque l'archevêque a placé l'ostensoir à l'entrée de l'église, l’espace  était littéralement rempli de  croyants à genoux. Un prêtre a guidé le chapelet de la Divine Miséricorde avant la bénédiction. C'est seulement alors que l’assemblée a éclaté en applaudissements, rompant le calme de la cérémonie. Pour le  séminariste Jon Fincher du diocèse de Tulsa, l'événement a influencé son discernement : "Marcher dans les rues au nom de Jésus-Christ m'a donné envie d'être prêtre et de servir l'Eucharistie »…D’autres ont été également touchés. Alors que la plupart des participants étaient catholiques, un prêtre épiscopal Nathan Carr  est venu avec deux de ses six enfants.  « Mes enfants étaient très tracassés par ce qu’ils avaient compris de la messe noire. Aussi nous sommes venus pour soutenir nos frères et sœurs catholiques ainsi que Mgr Coakley qui s’est montré si aimable et généreux », a-t-il raconté. Pour de nombreux participants, l'heure sainte et la procession eucharistique ont constitué un appel à une plus grande conversion. Matthew Valliere, de la paroisse de  St. Damien a déclaré: “ L’espace d’un instant, le monde  s’est évanoui et nous faisions partie du Corps mystique, en marchant dans le ciel, et nous pouvions voir le corps du Christ dans un décor dramatique et le  suivre dans son  royaume.” Mgr Coakley a dit aux participants que la procession eucharistique visait à "rappeler que, nous l’Eglise, sommes présents dans le monde comme la lumière, le sel et le levain." Il a remercié les fidèles de s’être rassemblés si nombreux pour offrir leurs prières face à cet évènement satanique : "Votre présence ici aujourd'hui est un puissant témoignage de votre foi dans une période difficile pour notre communauté."
TAGS      messe noire   oklahoma city     archevêque Paul Coakley

Tags:
Messe
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
2
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en œuvre du pass sanitaire dans les lieux de cul...
3
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
4
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
5
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
6
Lauriane Vofo Kana
Hugo, 17 ans, l’organiste épatant de TikTok
7
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement