Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 29 février |
Saint Auguste Chapdelaine
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Pour le Pape, la IIIe guerre mondiale est déjà commencée

WEB Pope Francis Jewish Delegation – fr

Le pape François recevant une délégation juive au Vatican © AP Photo/L'Osservatore Romano

Sylvain Dorient - publié le 23/09/14

Pour le Souverain Pontife, les conflits que nous connaissons y mènent fatalement, au « coup par coup ».

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Lors de la commémoration de la Première Guerre mondiale au mémorial militaire de Redipuglia en Italie (voir Aleteia), le pape François avait récemment dénoncé toutes les guerres comme étant « une folie ». Il avait ajouté : "aujourd’hui encore, après le deuxième échec d’une autre guerre mondiale, on peut, peut-être, parler d’une troisième guerre menée "par morceaux", faite de crimes, de massacres, de destructions."

Ces paroles inquiétantes sont revenues à plusieurs reprises dans la bouche du Pape. Il ne dénonce pas en premier lieu les fondamentalistes religieux, mais les « les conspirateurs du terrorisme, les façonneurs de conflits » et les marchands d’armes qui ruinent les efforts de paix dans le monde.

Dans le vol retour de son voyage en Corée, le Saint Père était revenu sur la violence anarchique dont le monde souffre actuellement, déclarant : "aujourd’hui, la guerre est partout dans le monde. Un homme m’a dit "Père, nous sommes dans la IIIe guerre mondiale, mais disséminée en petits morceaux un peu partout." Il avait raison."

Mercredi 17 septembre, le Pape a reçu une délégation d’une quarantaine de représentants d’organisations juives. Le président de la délégation, Ronald S. Lauder, rapporte qu’en privé, le pape leur a dit "qu’il pensait que nous étions entrés dans la Troisième Guerre mondiale. Mais contrairement aux deux premières, au lieu de se déclencher tout d’un coup, cette guerre arrive par étapes." Il aurait ajouté : "ça été d’abord votre tour, maintenant c’est le nôtre", en référence explicite au marquage des maisons des chrétiens, cet été, à Mossoul. Mr Lauder partage cette comparaison : "Je ne vois aucune différence entre cette pratique et celle de l’imposition par les nazis de l’étoile jaune aux juifs pour les séparer des autres."

C’est cette perspective quasi apocalyptique qui explique sans doute l’apparent revirement du pape François en faveur d’une intervention occidentale contre l’État Islamique. Après s’être opposé à toutes formes d’intervention occidentale au Moyen Orient, le souverain pontife a appelé de ses vœux le 19 août dernier une action de la communauté internationale pour "stopper une agression injuste", insistant sur le mot "stopper", précisant qu’il ne s’agit ni de bombarder ni de faire la guerre.

Mais, comme l’écrivait récemment Dwight Longenecker dans les colonnes de l’éditio anglophone d’Aleteia,"face à une troisième guerre mondiale, combattue au travers de milliers de foyers, la voie à suivre n’est ni le pacifisme, ni une réponse militaire massive. Au lieu de cela, les catholiques devraient être sur la ligne de front en apportant la compassion du Christ à ceux qui souffrent, en offrant le pardon et la paix du Christ à ceux qui ont désespérément besoin d’être réconciliés."

Tags:
Guerre
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement