Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
home iconActualités
line break icon

Les États-Unis bombardent les djihadistes en Syrie

US Air Force - Staff Sgt. Aaron Allmon

US Air Force F-15A/B/C/D/E Eagle and F-15E Strike Eagle F-15A/B/C/D/E Eagle and F-15E Strike Eagle Primary function: F-15A/B/C/D/E — single-seat air superiority fighter. F-15E — air-to-ground attack aircraft. Dimensions: Wingspan 42 ft. 8 in.; length 63 ft. 8 in.; height 18 ft. 5 in. Speed: 1,875 mph. Strike Eagle Mach 2.5-plus. Range: 3,450 miles unrefueled. Strike Eagle 2,400 miles unrefueled. Armament: (All models) one internally mounted M-61A1 20 mm cannon with 940 rounds of ammunition and any combination of AIM-9L/M/X Sidewinder and four AIM- 7F/M Sparrow air-to-air missiles, or eight AIM-120 AMRAAMs air-to-air missiles, carried externally. Strike Eagle — Mk-82/82, M129, CBU-87/89/97, GBU- 10/12/15/24/27/31/38/39, AGM-65, AGM-130/154, nuclear weapons. Crew: F-15A/C, one; F-15B/D/E, two; Strike Eagle, two. (Photo by Staff Sgt. Aaron Allmon)

Sylvain Dorient - Publié le 23/09/14

Les USA et leurs alliés arabes ont commencé à bombarder l’État Islamique dans son sanctuaire syrien.

Les frappes sont dévastatrices, mais sans armées au sol, elles ne suffiront pas. Cette fois, l’Oncle Sam hausse le ton. Alors que les bombardements aériens sur l’Irak depuis l’été 2014 avaient été sporadiques, ils ont associé dans la journée d’hier chasseurs, bombardiers et missiles de croisières Tomahawks.

L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme rapporte : « Plus de vingt membres de l’ÉI ont été tué lors de frappes sur deux positions de l’organisation dans la province de Raqqa. Les frappes ont complètement détruit les positions et les véhicules qui stationnaient là ». Selon l’organisation, le Front Al Nosra (filiale d’Al Quaeda) a lui aussi été frappé. Si cette stratégie donne des résultats ponctuels, elle ne permet pas pour autant de reprendre les territoires perdus.

Le gouvernement syrien de Bachar Al Assad a été averti de la frappe et ne s’y est pas opposé. Il n’a toutefois pas été associé aux actions militaires de la coalition comme il le demandait. La coalition préfère armer et entraîner des rebelles que de s’en remettre à l’armée régulière syrienne que les Etats-Unis et la France s’apprêtait à attaquer il y a à peine un an.
Mais le « détail » concernant les frappes qui touchent Al Nosra en même temps que l’ÉI devrait les avertir contre cette attitude. On se souvient qu’en juin 2013, le ministre des affaires étrangères français affirmait : « Sur le terrain, Al Nosra fait du bon boulot », et souhaitait que les Etats-Unis ne le considèrent pas comme une entreprise terroriste. Certes, Al Nosra s’est longtemps battu contre l’État Islamique, en plus d’affronter Bachar Al Assad. Pour mémoire, les deux organisations sont des filiales d’Al Quaeda, mais l’ÉI a pris son indépendance, et s’est retourné contre Al Nosra, avant qu’un accord de non agression ne soit signé.
Autre détail de cette histoire compliquée, qui a son importance : les fameux « combattants pour la démocratie » de « l’Armée Syrienne Libre », armés par l’Occident, ont massivement rejoint le Front Al Nosra. Ainsi, la boucle est bouclée, et les bombardements américains récents frappent des combattants armés par leurs soins. Ils prévoient d’ailleurs de continuer à soutenir les « rebelles ». Le Congrès américain vient d’approuver un budget de 500 millions de dollars pour entrainer et armer les rebelles syriens… triste répétition de vieilles erreurs.

De son côté, l’ÉI continue à agiter le chiffon rouge devant la coalition. En Algérie, ils viennent de prendre un otage français, qu’ils menacent de tuer si la France ne quitte pas la coalition, façon d’étendre le conflit hors des frontières irako-syriennes. Sur le territoire syrien, ils lancent une vaste offensive contre les Kurdes qui sont depuis longtemps les protégés de l’Occident. Poursuivant leur campagne de terreur, ils viennent de détruire une église arménienne à Deir el Zor où étaient conservés les ossements de victimes du génocide de 1915-1916. Les djihadistes font manifestement tout leur possible pour déclencher une guerre totale.

Tags:
eeilSyrie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement