Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 29 février |
Saint Auguste Chapdelaine
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Irak : « La première des priorités est de battre l’État Islamique »

Patriarch Sako – 01 – fr

© saint-adday.com

La rédaction d'Aleteia - publié le 22/09/14

Dans un appel commun, les chefs des Eglises du Moyen-Orient s'expriment à nouveau sur la situation dramatique des chrétiens en Irak et en Syrie.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Cela fait maintenant plus de trois mois que la situation des chrétiens d’Irak et de Syrie, et des minorités religieuses en général, est devenue critique. Meurtres, enlèvements, crimes contre l’humanité… A peine un mois après l’abandon de Qaraqosh, et l’exil de 200 000 chrétiens vers Erbil, les dirigeants des Eglises d’Orient se sont exprimés le 16 septembre dernier dans un appel commun. Ils ont témoigné, à l’invitation de la mission permanente du Saint Siège à l’ONU, à Genève, de la situation dramatique vécue dans ces pays, tant par leurs communautés que par l’ensemble de la population.

Un appel qui nous rappelle également tant la pétition pour les chrétiens d’Irak initiée par les différentes éditions d’Aleteia en août denier que la pétition Au nom de l’humanité lancée début septembre par de nombreuses personnalités en France, dont le blogueur Koz. Vous pouvez également vous associer à la prière pour les chrétiens d’Irak proposée par Hozana.org, ainsi qu’à l’initiative #LightForIraq qui se partage actuellement via Internet.

Voici dans son intégralité l’appel lancé par les différents dirigeants des Eglises d’Orient :
"Pendant près de 2000 ans sans interruption, les communautés chrétiennes ont vécu dans la région. Mais aujourd’hui, et tout particulièrement en Irak et en Syrie, nous sommes devenus la cible des criminel de l’EI du fait de notre conviction religieuse. Ils nous persécutent "au nom de Dieu", en violation claire du droit de l’homme fondatemental que constitue la liberté religieuse. Il en a résulté un génocide, la mort de personnes innocentes, leur déplacement forcé et autres abus graves. l’EI est une menace, non seulement pour les chrétiens et les autres groupes religieux ou ehtniques, mais aussi pour toute la société du Moyen-Orient, et pour la communauté internationale.

Si elle n’est pas fermement condamnée et effectivement détruire, cette idéologie portera atteinte à la conception des droits de l’homme dans son ensemble, créant un dangereux précédent en termes d’indifférence quant à la protection des populations vulnérables. Les massacres et les atrocités commises par l’EI en Irak et en Syrie, et qui pour l’instant restent impunies, constituent un crime contre l’humanité.

C’est pourquoi, en se fondant sur le droit humanitaire international, la communauté internationale a la responsabilité de protéger ces communautés et ces personnes dont les droits fondamentaux ont été violés, et que leur gouvernement n’a pas été capable de protéger.

Les Chrétiens d’Irak ne devraient pas être privés de leur droits en tant que personnes comme en tant que membres d’une communauté religieuse, comme l’affirme la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Les chrétiens doivent être reconnus et traités comme n’importe quel autre citoyen dans leur pays. Ils ont le droit de rester en toute sécurité sur leur terre natale, protégés par l’Etat, dans un système légal respectueux des droits de l’homme.

Nous demandons avec force que l’on apporte une assistance humanitaire, financière, sociale ainsi que la sécurité à nos communautés. Il est urgent, tout particulièrement à l’approche de l’hiver, de garantir un abri aux personnes déplacées, des conditions de vie décentes, une assistance médicale appropriée et de scolariser les enfants.

En sus de ces aides aussi nécessaires qu’urgentes, il faut également travailler à leur doit à retrouver les maisons et propriétés qu’ils ont dû abandonner, avec la participation de la communauté internationale, garantie par l’action des Nations Unies, jusqu’à ce que les autorités nationales puissent exercer leur autorité sur l’ensemble du territoire du pays.

La première des priorités, actuellement, est de battre l’EI, d’en finir avec ces comportements meurtriers et de ré-établir une coexistence pacifique, dans laquelle la dignité et les droits et devoirs de chaque citoyen soit possible et respectée.

Genève, le16 Septembre 2014

Sa Béatitude Louis Raphaël I Sako, Patriarche de Babylone des Chaldéens
Sa Béatitude Ignace III Yousif Yunan, Patriarche de l’Eglise Catholique Syriaque d’Antioche
Son Éminence Nicodemus Daoud Sharaf, Archevêque de Mossoul (Eglise Orthodoxe Syriaque d’Antioche et de l’Est)
Son Éminence Ignatius Alhoshi, Metropolite pour la France l’Europe de l’ouest et le sud (Église Orthodoxe Grecque, archidiocèse Orthodoxe d’Antioche de France)
Son Éminence Cyrille Salim Bustros, Archevêque de Beyrouth et Byblos (Église catholique Grecque Melkite)
Son Éminence Anba Louka E-Baramoussi, Archevêque de Suisse Romande et du sud de la France (Église Orthodoxe Copte)
Son Éminence Giuseppe Nazzaro, Vicaire Apostolique Émérite de Terre Sainte, Vicaire apostolique à Alepp (Église Catholique Romaine)
Monseigneur Ghossan Aljanian, représentant du diocèse de Suisse (Église Arménienne Orthodoxe)

Tags:
Chrétiens d'Orient
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement