Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 19 septembre |
Saint Janvier de Naples
home iconActualités
line break icon

Mohammed Moussaoui : « Une importante responsabilité devant Dieu et devant l’humanité »

© Aramy Siriany / Facebook

Radio Vatican - Publié le 18/09/14

Radio Vatican a joint le président de l’Union des Mosquées de France, qui explique le sens de l'appel unitaire des musulmans de France condamnant l'Etat Islamique.

Dans un appel unitaire publié le 15 septembre (voir ci-dessous), plusieurs fédérations et responsables de mosquées, notamment l’UOIF, proche des Frères musulmans, ont condamné fermement les « actions criminelles et barbares » commises par les djihadistes de l’Etat islamique qui, affirment-ils, « n’a rien ni d’Etat ni d’islamique ». Dans ce texte, ils ont également salué la position des autorités chrétiennes qui, tout en condamnant les exactions commises contre les chrétiens, refusent toute instrumentalisation de la tragédie qui se joue en Irak et en Syrie. Radio Vatican a pu joindre Mohammed Moussaoui, président de l’Union des Mosquées de France, pour revenir sur le sens de cet appel :

Pourquoi avoir diffusé cet appel ?
Mohammed Moussaoui : Nous avons souhaité qu’une parole commune soit signée par toutes les composantes de l’Islam de France. C’était notre premier souhait. Le deuxième souhait étai de lancer un appel aux jeunes tentés d’aller combattre auprès de ces terroristes, de les sensibiliser quant à l’ampleur et à  la gravité des crimes dont ils pourraient se rendre complices. Et ainsi de les mettre devant leurs responsabilités en termes religieux : la responsabilité devant Dieu et devant l’humanité est importante. Nous avons également souhaité montrer que les victimes du groupe terroriste Daesh sont nombreuses parmi les chrétiens d’Orient, mais également parmi les yazidis, les kurdes, les turkmènes, les musulmans chiites et sunnites. Ça n’est pas une guerre entre musulmans et chrétiens. C’est un groupe terroriste qui sévit parmi les chrétiens d’Orient, mais aussi parmi les musulmans, les yazidis, les kurdes et les turkmènes.

Dans ce texte, vous condamnez d’ailleurs très vivement l’État islamique.
Mohammed Moussaoui : Cette appellation est usurpée, et nous préférons l’appeler « Daesh », un acronyme arabe qui ne fait pas le lien avec l’islam, parce que nous considérons que les actes criminels commis par ce groupe terroriste sont en totale contradiction avec les valeurs et les principes élémentaires de la religion musulmane. Aujourd’hui, nous souhaitons que tous les citoyens épris de paix et de justice, quelles que soient leurs convictions et quelle que soit leur religion, affichent leur unité face au terrorisme et à la barbarie. Il faut œuvrer sans relâche par le dialogue, l’échange et la solidarité entre tous les citoyens pour faire barrage à tous ceux qui veulent alimenter cette prétendue guerre entre les civilisations, les croyances et les religions. De ce point de vue, le dialogue islamo-chrétien doit être renforcé.

Dans ce texte, vous vous adressez également aux jeunes musulmans de France. Quel est actuellement le climat en France, au regard de ce qui est en train de se passer en Irak et en Syrie ?
Mohammed Moussaoui : C’est d’abord l’inquiétude, notamment pour ces jeunes qui quittent leurs familles et se rendent dans un milieu très hostile où ils vont forcément être exposés à des atrocités et à de la barbarie. Aujourd’hui, les familles sont déchirées par le départ de leurs jeunes. Tous les indicateurs et les observateurs montrent que ces jeunes qui sont attirés par cette idéologie terroriste ne sont pas ceux qui se rendent à la mosquée. Souvent, ce sont des gens qui sont endoctrinés derrière un écran, à travers Internet. Mais cela ne nous déresponsabilise pas envers ce que l’on aurait pu faire pour ces jeunes. En tant que responsable musulman, quel que soit l’effort que j’aurai fait, j’aurai toujours le regret de ne peut-être pas avoir fait assez pour empêcher ces jeunes d’aller dans ces milieux hostiles où la barbarie s’exprime et où malheureusement, ils peuvent se rendre complices de crimes odieux. La trace qu’aura laissée cette complicité dans leur âme et dans leur esprit sera grande.

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
Chrétiens d'Orient

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
2
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
3
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
4
Raphaëlle Coquebert
« Marguerite-Marie Alacoque était une personnalité hors-norme et ...
5
Erick et Sylvie Pétard
Timothée Dhellemmes
[VIDEO] Attentats du 13 novembre : « Nos filles sont avec Dieu et...
6
Cerith Gardiner
Douze dévotions mariales pour douze circonstances de la vie
7
Matthew McConaughey
Dolors Massot
La rencontre qui a changé la vie du héros d’Interstellar
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement