Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
home iconActualités
line break icon

Vatican : il faut rompre le silence sur l’esclavage moderne

Imagens Evangélicas

Radio Vatican - Publié le 10/09/14

« Nous devons rompre le silence à propos de cette plaie ouverte dans le corps de la société contemporaine », a affirmé Mgr Tomasi.

Les formes contemporaines d’esclavage, comme les enlèvements massifs et la vente de jeunes femmes par Boko Haram au Nigéria ou par l’Etat islamique en Irak : des réalités que n’oublie pas le Saint-Siège, rappelant qu’il n’a « aucune intention de les ignorer ou de les amoindrir ».

La voix du Vatican s’est exprimé à Genève par celle de Mgr Silvano Tomasi, son observateur permanent auprès des institutions onusiennes basées en Suisse, lors de la 27ème session de la Commission des droits de l’Homme de l’ONU mardi. Le Saint-Siège a ainsi « pris note » de l’intervention du Rapporteur spécial sur les formes contemporaines d’esclavage.

Ce dernière a rappelé des situations méritant une attention spécifique, comme celle de 5,7 millions d’enfants victimes du travail forcé, de la servitude domestique ou encore du mariage forcé. Malgré les nombreuses conventions et accords internationaux, le Saint-Siège estime que ces instruments ne rempliront pas leur objectif s’il ne sont pas accompagné d’une volonté politique et d’un engagement de tous les membres de la société.

« Nous devons rompre le silence à propos de cette plaie ouverte dans le corps de la société contemporaine », a lancé Mgr Tomasi, citant les mots du Pape François quand il a choisi le thème – « Non plus esclaves, mais frères » – pour la 48e Journée mondiale de la paix, célébrée le 1er janvier 2015. Mgr Silvano Tomasi a aussi rappelé que le Souverain Pontife s’est joint à d’autres leaders religieux pour promouvoir les idéaux de la foi et les valeurs humaines qu’ils partagent.

La veille, lundi, le Saint-Siège a félicité le nouveau Haut-Commissaire aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, pour son nouveau et difficile rôle. A cette occasion, le représentant du Saint-Siège auprès de l’ONU a rappelé que « la communauté internationale doit agir pour supprimer les causes enracinées » des conflits, « pas seulement à travers la parole, mais aussi en mettant un terme à ces conflits », sans oublier la protection du « droit à la liberté religieuse ».

Tags:
esclavage moderne
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement