Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 16 avril |
Saint Benoît-Joseph Labre
home iconActualités
line break icon

Irak : les chrétiens ne reviendront dans la plaine de Ninive qu’une fois Mossoul libérée

D.N.N شبكة دمشق الاخبارية

Fides / OPM - Publié le 10/09/14

« Un choix dicté par le bon sens, fait en commun par l’Archevêque et par le peuple, a confié le Père Nizar Semaan à l'agence Fides.

« Les peshmergas ont enfoncé la ligne de défense des djihadistes. Dès la semaine dernière, ils se trouvaient à quelques kilomètres seulement de Qaraqosh, a déclaré à l’agence Fides le Père Semaan, collaborateur de Mgr Moshe, l’Archevêque syro-catholique de Mossoul. Nous nous attendions d’un moment à l’autre à ce qu’ils reconquièrent cette ville, d’où proviennent des nouvelles de saccages qui n’auraient épargné aucune maison. Mais l’avancée s’est arrêtée sans que nous en connaissions les raisons. Parfois, on a l’impression que les choses sur le terrain dépendent de stratégies et de délibérations politiques et militaires dont le vrai but nous échappe… »

Face aux perspectives incertaines dans le nord de l’Irak, Mgr Yohanna Petros Moshe, et les fidèles de son diocèse sont décidés à ne retourner à Qaraqosh et dans les autres villages de la plaine de Ninive que lorsque la deuxième ville d’Irak, Mossoul, aura été libérée des miliciens djihadistes du prétendu « Etat islamique », qui la contrôlent depuis le 9 juin. C’est ce qu’a indiqué à l’Agence Fides le Père Nizar Semaan. « Il s’agit d’un choix dicté par le bon sens, fait en commun par l’Archevêque et par le peuple. Il serait inutile de retourner chez soi si la situation demeurait incertaine et si tous demeuraient exposés au risque de nouvelles attaques de la part des djihadistes du prétendu « Etat islamique », comme cela a déjà été le cas ».

Ces derniers jours, les miliciens de l’auto-proclamé « Etat islamique » ont, selon des sources locales consultées par Fides, concentré des moyens militaires dans les zones centrales d’un certain nombre de villages de la plaine de Ninive, à commencer par le bourg de Bertella, donnant l’impression de se préparer à résister à l’avancée des peshmergas kurdes.

Tags:
Chrétiens d'Orientmossoul
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
2
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
3
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
6
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement