Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 30 novembre |
Saint André
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Femen à Notre-Dame : devinez qui est condamné ?

FRANCE, Paris : Activists from the women’s rights organisation Femen protest in Notre-Dame de Paris Cathedral in Paris February 12, 2013

AFP PHOTO JOEL SAGET

FRANCE, Paris : Activists from the women's rights organisation Femen protest in front of the new eight bronze bells displayed in the nave of Notre-Dame de Paris Cathedral in Paris February 12, 2013. According to activists, the protest was organized to celebrate the resignation of Pope Benedict and the French parliament s decision to approve a draft law allowing same-sex marriage. AFP PHOTO JOEL SAGET

Philippe Oswald - publié le 10/09/14

Le Tribunal correctionnel de Paris vient de se distinguer en relaxant les neuf activistes du groupe Femen poursuivies pour leur action à Notre-Dame et en condamnant trois membres du service d’ordre.

Bienvenue dans le meilleur des mondes ! Celui dans lesquels les Femen peuvent multiplier impunément les pires provocations dans la cathédrale de Paris tandis que trois malheureux surveillants poursuivis pour « violences » écopent d’une amende.
Le 12 février 2013, neuf Femen avaient investi Notre-Dame pour «fêter» avec leur élégance coutumière la renonciation du pape Benoît XVI. 
A l’audience du 9 juillet dernier, le parquet avait requis une amende de 1.500 euros à l’encontre de chacune des neuf furies pour avoir dégradé l’une des cloches exposées dans  la cathédrale et diverses amendes contre les trois gardiens (lors de leur intervention pour expulser les Femen qui se débattaient, l’une d’elles avait été tirée par les cheveux et avait eu une dent cassée. Cf. Aleteia)

Mais les juges ont été cléments : ils ont relaxé les Femen… et assorti d’un sursis les amendes contraventionnelles de 250, 300 et 500 euros infligées aux trois malheureux gardiens. Comme ça, la prochaine fois que les Femen investiront la cathédrale en vociférant  les seins nus et en tapant  sur ce qui leur tombe sous la main (rien de violent dans tout ça, n’est-ce pas ?), il ne faudra surtout pas qu’ils lèvent le petit doigt pour ne pas avoir à payer une addition qui risque de devenir salée…

Ce verdict du premier procès contre des Femen en France, laisse un goût amer. En brandissant l’étendard de la laïcité et en criant au « délit de blasphème », les Femen ont habilement exploité la confusion totale qui règne aujourd’hui en France sur la notion de « laïcité ». 
On espère que, prenant son courage à deux mains, le parquet fera appel. (dernière minute : Oui, le parquet de Paris interjette appel.)


Sources : Huffington Post (avec l’AFP), Le Figaro

Tags:
FemmesNotre-Dame de Paris
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement