Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 28 janvier |
Saint Thomas d'Aquin
home iconActualités
line break icon

Chine / Hong Kong : ordinations épiscopales et bras de fer avec Pékin

© EDA

Eglises d'Asie - Publié le 02/09/14

Trois ordinations épiscopales, le 30 août, les premières depuis le retour de Hongkong dans le giron de la Chine, coïncident avec les prémices d'une grave crise politique entre l’île et le pouvoir central.

Ce sont les premières ordinations épiscopales depuis la rétrocession à la Chine de l’ancienne colonie britannique en 1997. Cet événement, très important pour l’Eglise de Hongkong, a été célébré ce week-end, peu avant que n’éclate, par le jeu des coïncidences, la fronde du mouvement démocratique Occupy Central.

Samedi 30 août dernier, le Cardinal John Tong Hon a ordonné évêques auxiliaires du diocèse de Hongkong, les PP. Joseph Ha Chi-shing, Stephen Lee Bun-sang et Michael Yeung Ming-cheung, en la cathédrale de l’Immaculée Conception. La dernière ordination épiscopale à Hongkong s’était tenue en 1996 pour les PP. Joseph Zen et John Tong qui étaient devenus respectivement évêques coadjuteur et auxiliaire du diocèse.
L’évêque émérite de Hongkong, le cardinal Joseph Zen Ze-kiun et l’archevêque Savio Hon Tai-fai, Secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, ont également concélébré l’ordination. Sept autres évêques et 166 prêtres ont assisté à la cérémonie à laquelle étaient présents plus de 2 000 catholiques dont de nombreux prêtres et laïcs venus de Chine continentale.
« En tant que pasteur, je sais que les quelque 500 000 catholiques de notre diocèse ont eu immense besoin de prêtres », a rappelé le cardinal Tong dans son homélie. Remerciant le pape François d’avoir nommé trois auxiliaires pour l’assister dans « les défis auxquels notre époque devait faire face », le prélat a précisé que les nouveaux évêques l’aideraient en priorité dans la difficile mission concernant les relations entre l’Eglise en Chine et l’Eglise universelle.
Les PP Joseph Ha, Stephen Lee et Michael Yeung, tous prêtres originaires de Hongkong, ont été désignés par le pape François le 11 juillet dernier. Le Saint-Père avait lors de ces nominations, également maintenu le cardinal John Tong Hon à la tête du diocèse pour trois ans supplémentaires. En effet Mgr Tong Hon, évêque de Hongkong depuis 2009, devait selon le droit canon, présenter sa démission pour raison d’âge (soit le 31 juillet 2014, date à laquelle il devait fêter ses 75 ans).
Parmi les trois nouveaux auxiliaires, l’un d’entre eux, Mgr Michael Yeung Ming-cheung, est vicaire général depuis 2009 et connait parfaitement les rouages du diocèse où il exerçait en tant que responsable de la communication, de l’information et de la Caritas locale. Il s’est récemment opposé avec fermeté mais diplomatie à la demande de Pékin de supprimer la commission « Justice et paix », régulièrement impliquée dans le mouvement en faveur de la démocratie à Hongkong. Membre du conseil pontifical Cor Unum, Mgr Yeung Ming-cheung est également engagé dans le soutien au référendum non officiel sur le suffrage universel.
Mgr Stephen Lee Bun-sang, ancien Vicaire régional de l’Opus Dei pour l’Asie orientale, fait partie de l’officialité du diocèse de Hongkong. Spécialiste du droit canon dans le contexte particulier de l’Eglise en Chine, il a notamment été responsable de l’école catholique Tak Sun sur Kowloon.
Le troisième évêque auxiliaire, Mgr Joseph Ha Chi-shing, appartient à l’ordre franciscain dont il a été le supérieur pour Hongkong. Membre de la commission vaticane sur l’Eglise en Chine, il est particulièrement au fait de la situation des catholiques sur le continent. Très engagé auprès de la jeunesse ainsi qu’auprès des groupes militant pour les droits de l’homme, il s’est tout récemment fait connaître en soutenant explicitement le mouvement Occupy Central. Ce dernier menace le gouvernement de bloquer, pacifiquement, mais avec plus de 10 000 manifestants, l’accès au quartier Central, centre des affaires de Hongkong ,si dans la perspective des élections de 2017, le gouvernement chinois n’accepte pas de réforme démocratique du scrutin. « L’Eglise est très claire à ce sujet, a-t-il déclaré. La désobéissance civile est licite lorsque les autorités, qui devraient agir pour le bien commun de la société et en étant guidées par des principes moraux, ne suivent pas ces principes, ou alors si la législation est injuste. »

  • 1
  • 2
Tags:
chinehongkong
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
2
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
3
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
4
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
5
Xavier Patier
Séparatisme: "On vise la mosquée radicale et l’obus tombe sur l’é...
6
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
7
Domitille Farret d'Astiès
Partir en mission en Inde, la formidable aventure de la famille C...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement