Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 15 avril |
Sainte Anastasie
home iconActualités
line break icon

Irak : « On n’a jamais assisté à un nettoyage religieux tel qu’aujourd’hui »

DR Asianews.it

refugiés irakiens

Radio Vatican - Publié le 25/08/14

Lors du meeting de Rimini, le père Pierbattista Pizzaballa, Custode de Terre Sainte, a témoigné du conflit au Moyen-Orient.

Le père Pierbattista Pizzaballa est l’actuel Custode de Terre Sainte. Dimanche 24 août, lors de son intervention au Meeting de Rimini, ce témoin direct des évènements qui secouent le Moyen-Orient a proposé une vision éclairante sur le « pouvoir du cœur » dans ces pays en guerre, et la nécessité d’un projet qui évite le cycle sans fin du recours à la force.

« Nous avons besoin d’experts qui nous aident à comprendre les changements radicaux auxquels on assiste du point de vue politique, économique et social. Mais nous avons aussi besoin d’un regard haut, ample, libéré de toute crainte et de tout complexe ».  C’est avec ce regard éclairé et éclairant que le père Pizzaballa a livré son analyse des conflits qui ravagent le Moyen-Orient et de la difficile quête d’une solution pour rétablir la paix.

Des changements radicaux dans la région du vivre-ensemble
 Le Custode de Terre Sainte rappelle d’abord le contexte historique et social. Les dernières années ont été marquées par le « Printemps Arabe », un processus qui  « a été d’une certaine façon « fait prisonnier » par des mouvements et partis religieux qui en ont déformé la nature, en la transformant en une véritable lutte de pouvoir entre les différentes composantes religieuses et sociales du Moyen-Orient, en particulier à travers la lutte entre chiites et sunnites ». Par ailleurs, « le rapport avec les minorités a été fortement perturbé par des formes de persécution et d’instrumentalisation de natures diverses ». Et finalement, souligne le père Pizzaballa, « On n’a jamais assisté à un « nettoyage religieux » tel que celui qui arrive aujourd’hui ».

Cette attitude haineuse et violente, qui peut, malheureusement, nous sembler habituelle dans cette région du monde, n’est pourtant pas inscrite dans la mentalité collective. Le custode explique que le Moyen-Orient est un lieu de vivre-ensemble, « plus que dans toute autre partie du monde ». Au Moyen-Orient, chacun, quelle que soit sa religion, « reste lui-même ». « Les appartenances religieuses sont aussi des appartenances sociales et culturelles. La foi n’est pas seulement une expérience personnelle, mais elle définit aussi une identité personnelle et sociale », poursuit-il. Cela signifie que « la religion entre dans tous les aspects de la vie quotidienne, publique et privée, et la pénètre en profondeur». Mais cette prévalence de l’appartenance religieuse n’établit pas de barrières, elle « définit une relation à l’autre ». Pour le père Pizzaballa, « cette forme de vivre-ensemble interreligieux forme donc le caractère constitutif du Moyen-Orient ».

L’usage de la force empêchera-t-il l’accès au pouvoir de mouvements islamistes intégristes ?
Il est donc clair que « le nettoyage religieux va à l’encontre de l’histoire et du caractère du Moyen-Orient. » Mais le père franciscain s’étonne de la réaction des responsables musulmans : « Le monde islamique a commencé à réagir, enfin, mais honnêtement, on doit dire que sa dénonciation nous a semblée assez timide».

Concernant le recours à la force, le père Pizzaballa demeure prudent. Il affirme que « Ce type de fanatisme doit être arrêté, si nécessaire, aussi avec la force, avec toutes les garanties nécessaires. L’usage de la force, cependant, sans une perspective de reconstruction sur tous les plans, ne résoudra rien ». En effet, « le vide crée par l’usage de la force engendrera un plus grand extrémisme » . En d’autres termes,  « la force, sans une perspective de (re)construction sociale, économique, politique, ne mènera pas à une solution autre qu’un retour à l’usage de la force, comme une sorte de cercle vicieux ». Une analyse qui «vaut aussi pour le désormais vieux conflit israélo-palestinien ».

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Tags:
Chrétiens d'Orientmeeting rimini 2014
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
2
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
3
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
6
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement