Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 03 mars |
Saint Guénolé
home iconÉglise
line break icon

Bahreïn : contribuez à financer la cathédrale Notre Dame d’Arabie

DR / AED

Notre Dame d'Arabie

Aide à l'Eglise en Détresse (AED) - Radio Vatican - Publié le 24/08/14

L’Église au Bahreïn compte six prêtres capucins indiens, libanais ou philippins. L’Eglise du Sacré Cœur contient 1000 personnes et est toujours bondée. 500 personnes supplémentaires suivent la messe de l’extérieur. 24 messes dominicales sont célébrées entre le vendredi et le dimanche. Le week-end étant vendredi et samedi dans ce pays, le samedi est considéré en quelque sorte comme un dimanche.
La construction d’une église plus grande s’avère donc indispensable. La future cathédrale pourra contenir jusqu’à 2600 personnes. Le projet comporte également un centre de retraite et de formation pour toute l’Église de la région.
C’est pourquoi l’AED a choisi de soutenir ce projet d’envergure avec au moins 500 000 €. Il faudra trouver également d’autres sources de financement, puisque le projet s’élève à 20 millions d’euros.
Pour contribuer à financer ce projet, cliquez ici.

Bahreïn : une Église très active
Le Bahreïn compte 1,2 million d’habitants dont la moitié est composée d’étrangers, essentiellement des Asiatiques, qui sont là pour travailler. Au total, on y compte six prêtres et cent mille catholiques, soit un peu plus de 8 % de la population. Ils sont et demeurent des étrangers qui n’ont pas l’autorisation d’y rester. La plupart d’entre eux viennent néanmoins pour plusieurs années, ce qui permet une relative stabilité de la communauté.
Les fidèles, dont la plupart sont relativement pauvres – les salaires sont en général très bas – se heurtent à toutes sortes de problèmes, notamment administratifs, auxquels les prêtres consacrent beaucoup de temps et d’énergie. Cet accompagnement de personnes en situation de détresse fait aussi partie de la mission de l’Église dans ce contexte très particulier.
Par ailleurs, l’Église est investie dans l’éducation et gère, en plus d’une école maternelle de 140 élèves, un ensemble scolaire regroupant 1200 élèves, du primaire au lycée. L’école du Sacré-Cœur est tenue par des religieuses carmélites apostoliques, une congrégation indienne qui regroupe vingt-quatre nationalités différentes, y compris des autochtones, des Bahreïnis musulmans qui représentent 20 % des effectifs. 70 % des élèves sont catholiques, les autres hindous, bouddhistes ou d’autres confessions chrétiennes. L’Église au Bahreïn développe enfin toute une série d’initiatives assez classiques qui vont de la visite de prisons à l’accompagnement des malades et la prise en charge d’aides d’urgence pour les plus nécessiteux.

  • 1
  • 2
Tags:
cathedrale
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christine Pellen
GPA : mère génétique de 10 enfants, elle ne compte pas s’arrêter ...
2
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
3
Anne Bernet
Les 110 innocents des Lucs-sur-Boulogne, le plus horrible massacr...
4
La rédaction d'Aleteia
Attention, ces saints vont prendre vie sous vos yeux !
5
LIBBY OSGOOD
Sandra Ferrer
Libby, la scientifique de haut-vol de la NASA devenue religieuse
6
cathédrale de Nice
Bérengère Dommaigné
Soulagement à Nice et Dunkerque, les messes sont autorisées
7
Rachel Molinatti
TikTok : le calcul « hallucinant » du père Matthieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement