Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 24 janvier |
Saint François de Sales
home iconActualités
line break icon

Irak : « Nous avons espoir, mais il faut regarder la réalité en face »

AP

Radio Vatican - Publié le 21/08/14

Jeudi matin, François a rencontré le cardinal Fernando Filoni, de retour d’Irak après un peu plus d’une semaine de mission sur place en tant qu’envoyé personnel du Pape.

Le Souverain pontife a voulu rencontrer son envoyé personnel dès le lendemain de son arrivée. « Cela montre sa sensibilité », explique le cardinal Filoni à notre confrère italien Sergio Centofanti. « Il souhaitait connaître directement de moi tout ce que j’avais vu et entendu lorsque j’ai rendu visite à nos chrétiens et aux Yazidis ».  Lors de cette rencontre , le Pape a essentiellement écouté. « Il m’a laissé parler longuement (…) Il était très attentif à ce que je lui disais ». Le cardinal Filoni a rapporté au Pape les attentes des réfugiés, leurs préoccupations et « ce que sont un peu les lignes de conduite de l’Eglise ». Le Pape s’en est réjoui, assure le cardinal.

L’espoir d’un retour dans leurs villages, sécurisés
« Ma mission était avant tout humanitaire, pour ne pas dire exclusivement ». Sur place nous sommes désormais conscients de l’urgence à laquelle il faut faire face. Le prélat italien décrit l’occupation de chaque champ, de chaque chambre, de tous les lieux mis à la disposition des habitants en exil de la plaine de Ninive. En Irak, c’est le moment le plus chaud de l’année. Il fait entre 47 et 48 degrés et bien sûr, les réfugiés ont besoin d’eau, de se laver, d’être aussi un peu à l’ombre,  surtout les enfants, les personnes âgées et les malades.
« Tous se demandent combien de temps cela va durer  et ce qui les attend ». « Nous avons espoir, mais il faut regarder la réalité en face ». Parmi les chrétiens, ils sont très nombreux à vouloir rentrer, mais il faut que « leurs villages soient sûrs. Il faut qu’en rentrant, il soient protégés d’une ceinture de sécurité ».

Que les déplacés se fassent entendre
Le cardinal Filoni, qui fut nonce apostolique en Irak lors de l’invasion américaine en 2003 et le dernier diplomate à rester en poste à l’époque à Bagdad, s’est dit heureux d’avoir pu apporter une parole « d’espérance, de confiance et d’encouragement ». « Je garde les pieds sur terre. Jusqu’à ce que les villages ne soient plus occupés, que les gens ne reprennent pas confiance, ne commencent pas à rentrer et à récupérer leurs maisons, ce ne sont que des suppositions qu’on émet. Donc si il y a un début d’espoir, il faut qu’il se concrétise ».
  Quant aux déplacés, « ils avaient besoin de se faire entendre », de faire connaitre leurs aspirations, voire de « se défouler ». Le cardinal Filoni est heureux d’avoir pu, de près, partager leurs souffrances, d’y prendre part. « Ce fut un moment très beau spirituellement ». Il assure avoir été récompensé par tant d’affection, de générosité, par « les sourires des enfants et la gentillesse de tant d’hommes et de femmes ».

Des visages l’ont marqué. Ceux qui ont tout perdu, mais qui ont tous leurs proches en vie sont, « pour ainsi dire, chanceux », explique-t-il. Le cardinal Filoni semble ému par la situation « angoissante » des Yazidis en particulier qui ont vu leurs proches tués, enlevés, vendus…  « Leurs visages regardent dans le vide, perdus dans un futur qui n’est pas compréhensible », décrit-il. Le prélat se dit inquiet pour l’avenir de toutes ces femmes qui ont perdu leurs maris, frères, pères. Au Moyen-Orient, le sort d’une femme seule n’est pas celui d’une femme occidentale qui peut compter sur ses propres forces. « C’est très très douloureux ». « Le regard de ces femmes assises, affalées, privées d’expression était très impressionnant ».
« J’espère qu’ils pourront rentrés chez eux. Leur espérance est aussi la mienne », affirme enfin l’envoyé du Pape en Irak.

Tags:
Chrétiens d'Orient
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Farah Shaheen-ACN
Agnès Pinard Legry
Pakistan : Farah, chrétienne de 12 ans, enlevée, violée et réduit...
2
Cerith Gardiner
Mariée pendant la pandémie, elle choisit ses grands-mères comme d...
3
web2-mgr-chauvet-afp-000_1hh3qc.jpg
Caroline Becker
Mgr Chauvet : "Face au drame de Notre-Dame, le Seigneur m'apprend...
4
I.Media
10 ans après son ralliement à l'Église catholique, un ancien évêq...
5
Domitille Farret d'Astiès
Sans-abri, "Neneuil" a eu une fin de vie royale
6
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
7
Jérôme Lejeune
Timothée Dhellemmes
"L'intelligence de Jérôme Lejeune était orientée vers la vérité"
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement