Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 28 février |
Saint Auguste Chapdelaine
home iconActualités
line break icon

Le Pape François à la rencontre du “Tigre asiatique de l’Eglise”

Ministry of Culture, Sports and Tourism

Enrique Chuvieco - Publié le 17/08/14

Le saviez-vous ? Chaque année, 150 000 adultes sont baptisés en Corée du Sud et l’Eglise coréenne est la quatrième Eglise en nombre de saints.

À son arrivée le mercredi 13 août à l’aéroport de Séoul, le pape François est arrivé dans dans un pays où la croissance de l’Eglise catholique est fulgurante, au rythme de son économie, l’une des plus fortes à l’heure actuelle.

Le peuple coréen, profondément religieux, conjugue souvent deux croyances. Ainsi, les 15% de la population à se dire animiste et adepte de religions traditionnelles, les 15% bouddhistes et les 11% confucianistes mélangent les trois branches de spiritualité orientale. En outre, 15% adhèrent à diverses sectes, comme la puissante Moon, qui célèbre les mariages collectifs avec plusieurs centaines de couples et qui, bien que parlant de Jésus-Christ, ne peut pas être considérée comme chrétienne.

Plus de cinq millions de catholiques
Plus de 41% de Coréens se déclarent chrétiens, soit 19 millions de personnes, et peu de pays peuvent se vanter d’une croissance du catholicisme aussi élevée et rapide que la Corée du Sud : ce sont, en effet, plus de 150 000 nouveaux fidèles, adultes, qui adhèrent à l’Eglise catholique chaque année. En 1981, la Corée du Sud comptait  1,4 millions de catholiques ; aujourd’hui ils sont plus de 5,3 millions. Des missionnaires coréens annoncent l’Evangile en Russie, en Chine, en Mongolie, en Afrique, en Amérique latine… Les vocations à la vie contemplative sont en plein essor. Les grands séminaires sont pleins.

Le nombre de chrétiens d’autres confessions également ne cesse de croître, dont les adeptes proviennent, comme dans le cas catholique, de traditions religieuses orientales. Cet afflux de convertis a  quelque chose à voir avec le prestige des chrétiens qui ont été exécutés pour avoir maintenu leur foi sous l’occupation japonaise durant la  Seconde Guerre mondiale et refusé d’adorer l’empereur japonais. En 2011, l’Eglise catholique  de Corée du Sud comptait plus de 5 300 000 fidèles, soit 10,3% de la population. Elle est la troisième religion en nombre de fidèles après le protestantisme et le bouddhisme ; mais la communauté catholique est celle qui croît le plus vite. Il y a 15 diocèses, dont trois archevêchés : de Séoul, Daegu et Gwangju. Pour sa part  l’Eglise catholique persécutée de Corée du Nord est, sur le plan ecclésial, unie à celle de Corée du Sud. Elle est formée des diocèses de Pyongyang et Hamheung et compte l’unique abbaye territoriale hors de l’Europe, celle de Dokwon. Martyrs coréens Le christianisme a semé sa première graine en 1784 dans la péninsule coréenne en la personne d’un jeune laïc lettré coréen (Lee Seung Hun)), qui s’était rendu en Chine, où il sera baptisé à Pékin et qui, revenu dans son pays, y a introduit et répandu le christianisme. Dix ans plus tard viendra de Chine le premier prêtre missionnaire qui trouva, malgré la persécution des années précédentes, plusieurs milliers de fidèles pratiquants. Le nombre allait doubler rapidement, mais il fut exécuté en 1801 avec 300 autres chrétiens.

Avant la proclamation  en 1883 de la liberté religieuse dans le pays, de nombreux chrétiens sont morts martyrisés, ce qui vaut à  la Corée du Sud d’être  le quatrième pays en nombre de saints. Parmi eux, 102 martyrs et Taegon Andrew Kim, dont le père a également été tué pour sa  foi dans la persécution de 1839. Parmi les morts de cette année-là figurent Columba Kim, célibataire de 26 ans, et sa sœur Agnès, d’abord brûlées vives, puis décapitées pour avoir confessé leur foi catholique.

Sept ans plus tard, ce sera le tour de Taegon Andrew Kim, qui avait été ordonné un an plus tôt (1845), et de ses compagnons, pour la plupart des laïcs qui seront canonisés en 1984 par le pape Jean-Paul II. Lors de cette célébration, le Pape a rappelé que « l’Eglise coréenne a une caractéristique unique, celle d’avoir été fondée complètement par des laïcs. Cette Eglise naissante, si jeune et cependant si forte dans la foi, a supporté vague après vague  une effroyable persécution. De  sorte qu’en moins d’un siècle, elle peut se glorifier de compter 10 000 martyrs ”. Les “dangers de  l’efficacité à tout prix” Mais il n’y a pas que des succès et les rechercher est aussi nocif que privé de sens, comme nous rappelle Jésus-Christ lorsqu’il déclare qu’il faut se battre pour que nos noms soient inscrits dans le Royaume des cieux et éviter les gloires éphémères du monde.

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
Pape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
3
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
4
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
5
Guilhem Lignon
Timothée Dhellemmes
Vidéo : abandonné par Dieu ? La leçon de foi édifiante de Guilhem
6
Ange gardien
Isabelle Cousturié
La prière à son ange gardien pour déjouer le mal
7
WOMAN
Anna Ashkova
Une prière à lire dès le réveil pour offrir sa journée à Dieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement