Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 26 octobre |
Saint Demetrius
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Irak : Dix choses à savoir sur l’Etat Islamique

AP

John Burger - Publié le 16/08/14


6. De nombreux rapports font état d’atrocités commises contre les chrétiens et autres minorités religieuses, telles que la décapitation. Que sait-on avec certitude ?
Comme l’a expliqué le patriarche Sako à Aleteia, il n’y a pas eu de cas de massacres ou de crucifixions de chrétiens par les troupes d’Isis, mais un ultimatum à quitter leur domicile ou mourir. En revanche, des centaines de membres de la communauté Yezidi ont été exécutés, et des centaines de femmes vendues comme esclaves à Mossoul ou utilisées comme bouclier humains. Pour le Père Pacwa, l’idéologie wahhabite n’explique pas les crucifixions qui ont été rapportées. « Les décapitations d’enfants ne sont pas une pratique islamique courante, pas plus que les têtes humaines de jeunes enfants qu’ils exhibent comme trophées. S’ils étaient fous, la forte discipline militaire ne serait pas aussi bonne qu’elle est. Apparemment, ils ont choisi une telle noirceur d’âme que même Al Qaida rejette ISIS ».

7. Les Etats-Unis et la communauté internationale les ont-ils stoppés ? Peut-on les arrêter maintenant ?
ISIS peut être réduit, endommagé ou anéanti par les Etats-Unis et la communauté internationale, pense le Père Mallon, « mais je ne crois pas qu’il puisse être stoppé de l’extérieur. Il doit être arrêté de l’intérieur, depuis la Syrie et depuis la société irakienne. Lorsque toute la population a été révoltée par la violence de al-Zarqawi, le mouvement a perdu considérablement de sa force ». « Les partisans romantiques / idéologiques [de ISIS] semblent être peu influencés par l’histoire, les faits ou même, semble-t-il, par la morale islamique. Je crois, cependant, que les partisans concrets / politiques sont dans la majorité. Les soutiens pratiques et politiques sont des  Sunnites avec de réelles et sérieuses plaintes contre les gouvernements de Damas et de Bagdad. Je suppose que si  les exigences de ces Sunnites avaient été satisfaites de façon juste, équitable et démocratique,  ISIS aurait perdu  beaucoup de soutien ».    C’est une réalité que les gouvernements occidentaux, il faut l’espérer, vont comprendre.

8. L’Irak est en train de former un nouveau gouvernement. A quel point la réussite de cette entreprise est-elle importante?
"La formation d’un nouveau gouvernement n’est pas suffisante, juge le Père Mallon. L’Irak doit former un nouveau type de gouvernement – un gouvernement sans corruption ni copinage, un gouvernement de, par et pour tous les Irakiens. Sans un tel nouveau type de gouvernement, je ne crois pas que l’Irak soit viable en tant que pays unifié."

9. Quel rôle peuvent jouer les Eglises ?
Pour le Père Mallon, « d’un côté, les Églises chrétiennes au Moyen-Orient sont dans une situation de grande faiblesse, peut-être la pire depuis des siècles, voire depuis toujours. Néanmoins, ces Eglises peuvent fournir une assistance à la fois matérielle et spirituelle à ceux qui souffrent. Les Eglises peuvent être un puissant témoignage du besoin de justice. Les Eglises ont la capacité de diffuser une information non partisane sur l’ensemble de la planète. Les Eglises pourraient peut-être même jouer un rôle de réconciliateurs. Les chrétiens arabes sont souvent très instruits. Ils pourraient fournir le cadre théorique de l’émergence d’une société civile et de structures démocratiques dans la région et jouer le rôle d’agents de réconciliation. Que ces éventualités peuvent se concrétiser est une question ouverte, qui semble quelque chose de loin dans le futur. Mais l’avenir est là où l’espérance vit ».

10. D’autres éléments peuvent être utiles pour comprendre la crise actuelle : 
Le  Wahhabisme extrême se manifeste dans la destruction de sanctuaires à  Mossoul 
– <a data-cke-saved-href="http://www.frontpagemag.com/2014/dgreenfield/if-genocide-wont-unite-iraq-nothing-will/&quot; href="http://www.frontpagemag.com/2014/dgreenfield/if-genocide-wont-unite-iraq-nothing-will/&quot; "="" target="_blank">Si le génocide n’unit pas l’Irak, rien ne le fera

John Burger est éditeur de l’édition anglaise de Aleteia
Traduit par Elisabeth de Lavigne

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Tags:
Chrétiens d'OrientÉtat islamiqueyezidis
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
JOHN PAUL II
Marzena Devoud
Le jour le plus heureux de la vie de Jean Paul II
2
WEB2-PERE-BRUNO-RAFFARA.jpg
Marthe Taillée
Bruno Raffara, père, grand-père et prêtre
3
Maria Paola Daud
Pourquoi Michel-Ange n’a-t-il jamais terminé cette Pietà ?
4
WEB2-MISSEL-FORMATION-ABBENICO.jpg
Agnès Pinard Legry
Les prêtres se préparent à un grand changement
5
I.Media
Le pape François révèle les pays qu’il visitera dans les prochain...
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-POITIERS-shutterstock_1857434686.jpg
Bérengère Dommaigné
À Poitiers, un établissement catholique reçoit des menaces
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement