Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 18 avril |
Saint Parfait de Cordoue
home iconÉglise
line break icon

Corée du Sud : le Pape envoie les jeunes en mission dans le « désert spirituel »

DR /MEP

corée jeunes

Eglises d'Asie - Publié le 16/08/14

Le pape François exhorte les participants aux VIèmes Journées asiatiques de la jeunesse à se « lever » pour aller vers ceux qui souffrent de « pauvreté spirituelle ».

Au deuxième jour de sa visite en Corée du Sud, le pape François a rencontré les quelque 6 000 participants aux VIèmes Journées asiatiques de la jeunesse, au sanctuaire de Solmoe, dans l’après-midi du 15 août 2014. Devant ces jeunes asiatiques, le pape a déploré que le monde ressemble de plus en plus à un « désert spirituel » et exhorté les jeunes à rester « éveillés et alertes », à aller vers ceux qui souffrent de « pauvreté spirituelle ». Quittant son texte, il a également improvisé pour répondre aux questions de certains jeunes, assurant notamment qu’il y avait une « espérance » pour la réunification de la péninsule coréenne et invitant à prier à cette intention.

C’est sous une immense tente blanche que le pape François a rencontré les jeunes, au sanctuaire de Solmoe, à une centaine de kilomètres au sud de Séoul. Accueilli comme une véritable rock star par des jeunes enthousiastes, le pape a d’abord assisté à quelques spectacles colorés ; un immense sourire aux lèvres, il a ainsi observé avec intérêt une comédie musicale, aussi simple qu’explicite, de la parabole de l’enfant prodigue, mise en scène par des jeunes du diocèse de Cheju (Jeju)).
Puis le Pape a écouté les témoignages de trois jeunes : une Cambodgienne lui demandant à l’aider à discerner entre vocation religieuse ou vie laïque, puis l’invitant à venir dans son pays pour béatifier les martyrs du régime des Khmers rouges ; un jeune de Hongkong, s’exprimant non en cantonais mais en mandarin, lui demandant que faire pour et avec les catholiques de Chine continentale et lui suggérant d’organiser des Journées mondiales de la jeunesse sur l’île rétrocédée à la Chine en juillet 1997 ; et enfin une jeune Coréenne, témoignant de son désarroi face à une société où la compétition entre les personnes semble sans limites et où l’argent et la réussite matérielle sont comme des idoles, et interpellant, elle aussi, le pape, demandant au souverain pontife son aide pour comprendre ses frères de Corée du Nord. « Si nous avons vécu 60 ans de haine réciproque avec le Nord, je pense que la faute n’est pas d’un seul côté », a-t-elle notamment affirmé.

En saluant par la suite les trois jeunes, le pape François a fait une confidence au jeune Chinois qui lui avait également demandé le privilège de servir sa messe dans les jours à venir. Un peu plus tard, il a longtemps quitté son texte prononcé en anglais pour répondre, en italien, à certaines questions soulevées par les trois jeunes Asiatiques. Il a ainsi notamment affirmé qu’il y avait une « espérance » pour la réunification de la « famille divisée » qu’est la péninsule coréenne, invitant les quelque 6 000 jeunes à prier avec lui en silence à cette intention. « Vous parlez la même langue, pensez à vos frères du Nord, a poursuivi le pape, et quand en famille on parle la même langue il y a aussi une espérance humaine. »
Le pape François a également assuré à la jeune Cambodgienne qui l’avait interpellée qu’il se chargerait, à son retour à Rome, de lancer des recherches sur des dossiers de canonisation de son pays, qui ne compte pas encore de bienheureux et de saints reconnus par l’Eglise. Même si cela n’a pas été souligné par le pape, on peut ici signaler que le dossier de la cause de béatification de Mgr Joseph Chhmar Salas, nommé coadjuteur de Phnom Penh le 6 avril 1975 à l’âge de 38 ans et mort d’épuisement en septembre 1977 dans le Cambodge de Pol Pot, est en cours. Mgr Olivier Schmitthaeusler, actuel vicaire apostolique du Phnom Penh, a confié cette tâche à Mgr Yves Ramousse, l’un de ses prédécesseurs.
Dans son discours en anglais, le pape a centré sa réflexion sur le rôle missionnaire des jeunes

  • 1
  • 2
Tags:
coree du sudPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
BENEDICT XVI
Hugues Lefèvre
Une 94e année éprouvante pour le pape émérite Benoît XVI
3
La rédaction d'Aleteia
Il y avait-il un saint à bord du Titanic ?
4
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
5
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
6
Marzena Devoud
Les six choses (importantes) à savoir sur les funérailles du prin...
7
POmpier Notre Dame de Paris
Timothée Dhellemmes
« D’en haut, on entend les chants » : des pompiers raconten...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement