Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 27 février |
Saint Grégoire de Narek
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Une nouvelle mesure dirigiste : la prestation partagée d’éducation de l’enfant

Young business woman with laptop and her baby girl – fr

© NotarYES/SHUTTERSTOCK

Jacques Bichot - publié le 14/08/14

Une loi du 4 août "pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes" prépare la pénalisation des couples dans lesquels un seul des deux parents prend un congé parental pour s'occuper du jeune enfant.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

L’idéologie et le dirigisme l’emportent sur l’intérêt de l’enfant et sur le réalisme économique : La loi n° 2014 – 873 du 4 août 2014 "pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes" comporte un article 8 modifiant les dispositions d’ordre législatif du Code de la sécurité sociale qui instituaient et définissaient le "complément de libre choix d’activité de la prestation d’accueil du jeune enfant". Premièrement, la loi opère un changement de nom : ce qui s’appelait "complément" sera désormais désigné par la formule "prestation partagée d’éducation de l’enfant". Plusieurs dizaines de modifications du code, purement sémantiques, sont ainsi effectuées.

Deuxièmement, la "prestation partagée" sera attribuée pour une durée différente selon que le congé parental sera pris par un seul parent ou, successivement, par les deux ; la durée sera plus courte si un seul parent interrompt ou réduit son activité professionnelle.
Concrètement, l’importance de la discrimination sera précisée par les décrets d’application. D’après ce qui a été annoncé, si l’un seulement des parents réduit ou suspend son activité professionnelle, la prestation sera versée six mois de moins que si les deux le font successivement. Il est probable que la durée sera la même qu’actuellement dans ce dernier cas, si bien que le changement consisterait tout simplement à réduire de six mois la durée de versement de la "prestation" par rapport à celle du "complément" sauf si les couples se plient à la préférence gouvernementale pour un partage du congé entre l’homme et la femme.
Il s’agit donc de sanctionner ceux qui ne se soumettront pas à la volonté arbitraire de la majorité actuelle. Bel exemple de dirigisme !

Lire la suite de cet article sur Economie Matin

Tags:
Famille
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement