Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une nouvelle mesure dirigiste : la prestation partagée d’éducation de l’enfant

© NotarYES/SHUTTERSTOCK
Partager

Une loi du 4 août "pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes" prépare la pénalisation des couples dans lesquels un seul des deux parents prend un congé parental pour s'occuper du jeune enfant.

L’idéologie et le dirigisme l’emportent sur l’intérêt de l’enfant et sur le réalisme économique : La loi n° 2014 – 873 du 4 août 2014 "pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes" comporte un article 8 modifiant les dispositions d’ordre législatif du Code de la sécurité sociale qui instituaient et définissaient le "complément de libre choix d’activité de la prestation d’accueil du jeune enfant". Premièrement, la loi opère un changement de nom : ce qui s’appelait "complément" sera désormais désigné par la formule "prestation partagée d’éducation de l’enfant". Plusieurs dizaines de modifications du code, purement sémantiques, sont ainsi effectuées.

Deuxièmement, la "prestation partagée" sera attribuée pour une durée différente selon que le congé parental sera pris par un seul parent ou, successivement, par les deux ; la durée sera plus courte si un seul parent interrompt ou réduit son activité professionnelle.
Concrètement, l’importance de la discrimination sera précisée par les décrets d’application. D’après ce qui a été annoncé, si l’un seulement des parents réduit ou suspend son activité professionnelle, la prestation sera versée six mois de moins que si les deux le font successivement. Il est probable que la durée sera la même qu’actuellement dans ce dernier cas, si bien que le changement consisterait tout simplement à réduire de six mois la durée de versement de la "prestation" par rapport à celle du "complément" sauf si les couples se plient à la préférence gouvernementale pour un partage du congé entre l’homme et la femme.
Il s’agit donc de sanctionner ceux qui ne se soumettront pas à la volonté arbitraire de la majorité actuelle. Bel exemple de dirigisme !

Lire la suite de cet article sur Economie Matin

 

Tags:
famille
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.