Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 18 janvier |
Sainte Marguerite de Hongrie
home iconCulture
line break icon

Disparition : Robin Williams, les 10 films qui auront marqué sa carrière

Public domain

Solène Tadié - Publié le 12/08/14

Retour en dix films sur la brillante carrière hollywoodienne du comédien américain, disparu le 11 août.

Il a fait rire et pleurer des dizaines millions de spectateurs à travers le monde. Sa capacité sans égal à toucher toutes les générations et son très large répertoire avaient fait de lui l’un des comédiens les plus talentueux, et l’un des plus aimés. Mais hélas, être aimé ne suffit pas toujours pour être heureux… Robin Williams se serait donné la mort dans sa maison californienne à l’âge de 63 ans. Il sera très largement regretté, après quatre décennies de films frappants, tendres ou drôles.
De partout, les hommages à l’acteur ont afflué, à commencer par Barack Obama lui-même : « Robin Williams était un animateur de radio, un médecin, un génie, une nounou, un président, un professeur, un bangarang Peter Pan, et tout ce qu’on peut imaginer d’autre. Mais surtout il était unique », écrit le président des Etats-Unis dans un tweet publié à l’annonce de la mort de l’acteur et humoriste. 
Pour le réalisateur Steven Spielberg, le comédien était « un éclair de génie comique et notre rire était le coup de tonnerre qui le faisait avancer». «C’était un ami et je n’arrive pas à croire qu’il ne soit plus là », a-t-il ajouté.

Diplômé de la prestigieuse école d’art dramatique de Juilliard, Williams a fait ses débuts au cinéma en 1980, après avoir été remarqué au petit écran pour sa prestation dans la fameuse série Happy Days de Gary Marshall.

Voici un florilège des dix films les plus notables – par ordre chronologique – de celui qui aura même inspiré les studios Disney pour le “Génie” d’Aladdin :

Popeye, 1980 Robin Williams fait là sa première apparition au cinéma dans le rôle principal du film de Robert Altman, inspiré de la célèbre bande dessinée de E.C. Segar. 

Good Morning, Vietnam, 1987 Premier grand succès de l’acteur, qui remporte à cette occasion le Golden Globe du meilleur acteur, en plus d’une nomination aux Oscars. Il y interprète le rôle d’Adrian Cronauer, un animateur radio dépêché à Saïgon au Vietnam pour animer la chaîne de radio de la zone démilitarisée. Cet immense succès de Barry Levinson permettra au grand public de découvrir les talents comiques de Williams.

Le Cercle des Poètes Disparus, 1989 Le personnage du professeur de lettres John Keating, devenu mythique jusque dans l’hexagone par son refus du conformisme et son goût de la liberté, est certainement le rôle clé de sa carrière. L’acteur s’y est alors illustré par son excellence dans le registre dramatique.    

L’Eveil, 1990 Il y incarne le Dr Malcom Sayer, aux côtés de Robert De Niro. Ce film adapté du roman de Oliver Sacks met en scène un médecin qui tente de soigner son patient léthargique (De Niro) par un remède miracle, fruit de ses années de recherche. 

Le Roi Pêcheur, 1991 L’histoire d’un ancien présentateur radio à la dérive -après le meurtre de sept personnes par l’un de ses auditeurs- qui se lance en quête du Graal avec Parry (Robin Williams), un ancien professeur de lettres ayant sombré dans la folie après l’assassinat de sa femme par le fameux auditeur. Cette relecture de Perceval ou le conte du Graal par Chrétien de Troyes vaudra à l’acteur une nouvelle nomination aux Oscars.

Hook, 1991 La revanche du capitaine Crochet réalisée par Steven Spielberg restera très probablement l’adaptation la plus incontournable de l’oeuvre de J.M. Barrie. Dans le rôle de Peter Pan devenu adulte et avocat d’affaires, l’acteur nous faire vivre tout au long du film la magie du retour en enfance.    

Madame Doubtfire, 1993 Ce père de famille ayant perdu la garde de ses enfants et prêt à se travestir en gouvernante anglaise pour rester auprès d’eux a marqué toute une génération d’enfants à travers le monde. Pour ce rôle, Robin Williams a été une nouvelle fois récompensé du Golden Globes du meilleur acteur dans une comédie.    

  • 1
  • 2
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Rachel Molinatti
Avec ToonMe, découvrez des saints animés !
ROSES
Marzena Devoud
Oubliez les nains, mettez des saints dans vot...
FIV
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : les évêques invitent à quatre ve...
WEB2-STATUE-VIERGE-ISERE-GOOGLE-STREET-VIEW.jpg
Agnès Pinard Legry
Isère : une statue de la Vierge n’a plus droi...
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
D'CRUZ FAMILY
Cerith Gardiner
Ensemble, ils ont 1.042 ans : le secret de la...
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement