Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les patriarches d’Orient dénoncent le silence des autorités musulmanes

© DR
Partager

Des patriarches orientaux catholiques et orthodoxes, ainsi que le nonce apostolique, Gabriele Caccia, ont lancé un appel explicite depuis le Liban.

C’est depuis le siège patriarcal maronite de Dimane (Liban-Nord) que les patriarches orientaux catholiques et orthodoxes et le nonce apostolique  Gabriele Caccia ont lancé un appel à l’action pour les chrétiens d’Irak. Retenu en Irak, le patriarche des chaldéens, Louis Raphaël Sako, n’a pu y assister.

Les patriarches « épouvantés » par « les développements désastreux à caractère confessionnel et religieux rarement égalés dans l’histoire », ont adjuré les Arabes et les musulmans d’adopter une attitude plus claire à l’égard de ce qui se passe dans la plaine de Ninive. Il les ont notamment exhorté à publier des fatwas et des lois sanctionnant la discrimination religieuse à l’égard des minorités.
De même, les patriarches en ont appelé à l’Organisation de la conférence islamique, à la Ligue arabe et au Tribunal pénal international, jugeant que cette dernière instance est habilitée à juger d’actes de barbarie qui sont de véritables « crimes contre l’humanité », qu’ils aient été commis à Mossoul où à Gaza.
Dans leurs communiqués, les patriarches ont par ailleurs été clairs quant à ceux qui ont entretenu et financé les troupes et la haine de l’Etat Islamique : « si des parties dissimulées encouragent cet extrémisme et en financent l’effet destructeur et corrupteur, il est indispensable qu’elles soient dénoncées et qu’elles aient à en rendre compte devant l’opinion internationale et les autorités morales agissantes », affirme le communiqué.
 « Nous adjurons les instances islamiques, sunnites et chiites, de promulguer des décrets religieux clairs jetant l’interdit sur l’agression contre les chrétiens et tous les autres innocents. Nous demandons en outre à tous les Parlements du monde arabe et islamique de voter des lois favorisant l’ouverture, rejetant clairement toute forme d’exclusion religieuse de l’autre (takfir) et responsabilisant toutes les personnes qui enfreindraient ces lois. »

Lire la suite sur L’Orient-Le jour

 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]