Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 20 septembre |
Saint André Kim Taegon et ses compagnons
home iconActualités
line break icon

Irak : la minorité Yezidi menacée d’extermination par les islamistes

Bob Coleman / Flickr CC

Judikael Hirel - Publié le 09/08/14

Ce sont les grands oubliés du conflit irakien : "La minorité Yezidi d'Irak souffre encore plus que nous", a déclaré Mgr Habash, évêque catholique syriaque originaire d'Irak.

Ils n’avaient personne pour les soutenir, aucun Etat à construire, pas de frères et soeurs à travers le monde pour prier pour eux. C’est aussi pour eux que les USA ont décidé de procéder tant à des frappes aériennes le vendredi 8 août qu’à des parachutages de vivres et d’eau. La minorité Yezidi, bien que forte d’environ 600 000 personnes en Mésopotamie, aux confins de la Syrie et de l’Irak, souffrait seule, alors que les jihadistes de l’EIa tourné leur folie vers elle. Il faut dire que les djihadistes de l’EI les considèrent comme des adorateurs du diable : dans la religion Yezidi, une religion préislamique et en partie issue du zoroastrisme, le diable est considéré comme étant le chef des anges et est représenté sous l’apparence d’un paon…

Il y a quelques jours, la prise de Sinjar par les soldats de l’Etat Islamique a jeté 150 000 personnes sur les routes, comme vous a en parlé Aleteia (lire article). Mais alors que les forces gouvernementales et les forces kurdes semblent reprendre l’offensive, l’Unicef a annoncé le 5 août la mort de 40 enfants suite aux attaques islamistes dans la région de Sinjar, dans le nord de l’Irak. Selon un communiqué de  l’Unicef, "ces enfants seraient morts des conséquences directes de la violence, du déplacement de population et de la déshydratation ces deux derniers jours". "La ville de Sinjar est un point central pour la communauté Yezidi. Elle accueillait également des milliers de personnes déplacées issues des autres minorités, dont des chiites turkmènes qui avaient fui la ville de Tal Afar devant l’offensive de l’EEIL.  L’attaque de Sinjar a jeté des milliers de personnes sur les routes, qui ont fui leur domicile dans la panique, vers les montagnes, sans provisions. Les familles qui ont quitté le secteur ont un besoin urgent d’assistance. Parmi eux, 25 000 enfants dans les montagnes à proximité de Sinjar ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence, notamment d’eau et de services sanitaires."

Le prince Tahseen Said, chef spirituel des Yézidis en Irak et dans le monde, a récemment lancé via le site ankawa.com un appel de détresse aux dirigeants irakiens, arabes, des USA et de l’Union européenne, pour que la communauté internationale vienne aussi au secours de son peuple (lire ici). Plus de 40 000 Yezidis ont dû, comme les chrétiens d’Irak et de Mossoul il y a quelques semaines de cela, fuir leur maison. Des milliers d’entre eux auraient déjà été tués par les fanatiques islamistes. "Les fidèles de cette religion sont des gens pacifiques qui respectent les valeurs humanitaires et toutes les autres religions. Ils n’ont jamais pris les armes contre leurs concitoyens, rappelle le Prince Tahseen Said. Récemment, ils ont même, dans un grand élan humanitaire, accueilli leurs voisins ayant fui Mossoul et Tal Afar. Aujourd’hui, ils ont désespérément besoin d’aide."

Dimanche 3 août, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s’était lui alarmé du déplacement massif de quelque 200 000 civils, pour la plupart de la communauté yézide. Il a exprimé « sa profonde préoccupation concernant la sécurité et la sûreté de ces civils », a expliqué son porte-parole dans une déclaration à la presse. « Le secrétaire général est particulièrement consterné par la crise humanitaire déclenchée par l’Etat islamique et les groupes armés associés. Il appelle le gouvernement irakien et le gouvernement régional du Kurdistan à mettre de côté leurs différences et à travailler en étroite collaboration pour répondre aux besoins urgents du pays en matière de sécurité et protéger de manière adéquate la population et l’intégrité territoriale de l’Iraq. »

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
Irak

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
2
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
3
Raphaëlle Coquebert
« Marguerite-Marie Alacoque était une personnalité hors-norme et ...
4
Cerith Gardiner
Douze dévotions mariales pour douze circonstances de la vie
5
Erick et Sylvie Pétard
Timothée Dhellemmes
[VIDEO] Attentats du 13 novembre : « Nos filles sont avec Dieu et...
6
Jeanne Larghero
Contraception : si c’est gratuit, c’est toi le produit !
7
Matthew McConaughey
Dolors Massot
La rencontre qui a changé la vie du héros d’Interstellar
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement