Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 24 octobre |
Saint Florentin
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Faraj-Benoît Camurat : « il faut un mandat de l’ONU pour une intervention en Irak »

ROMAIN LAFABREGUE/AFP

aleteia - Publié le 08/08/14

"Il est nécessaire d'avoir un soutien occidental dans le cadre d'un mandat de l'ONU pour contrer cette influence terroriste", estime le président de l'assocation Fraternité en Irak.

Les troupes djihadistes de l’État islamique (EI) poursuivent leur offensive sur le sol irakien. Elles ont mené jeudi 7 août plusieurs attaques dans la plaine de Ninive, au nord de l’Irak, contraignant une nouvelle fois à l’exode des dizaines de milliers de chrétiens et provoquant une crise humanitaire sans précédent. Réuni en urgence jeudi soir, le Conseil de sécurité de l’Onu s’est dit « scandalisé » par la situation mais n’a pris aucune décision concrète pour le moment.
Le président américain Barack Obama a annoncé avoir autorisé des frappes militaires ciblées dans le nord de l’Irak pour protéger le personnel américain et éviter le massacre de civils par les djihadistes de l’EI. Faraj-Benoît Camurat, président de l’association Fraternité en Irak, interrogé par Cyprien Viet pour Radio Vatican, espère que la communauté internationale va enfin intervenir :
« Je me félicite des déclarations que François Hollande a tenues hier. Je trouve que la réaction de la France est à la hauteur de la gravité. Il est évidemment nécessaire que la France soutienne l’armée kurde dans ce combat contre le terrorisme et l’État islamique. Maintenant, je crois qu’il faut un mandat de l’ONU pour une intervention en Irak afin de soutenir ceux qui combattent déjà contre l’État islamique et de protéger les populations civiles qui sont victimes des exactions de l’État islamique en Irak. En revanche, hier soir, on a malheureusement entendu qu’il n’y avait pas de réponse militaire américaine à ce conflit. C’est donc une position qui est en train d’évoluer.
En tous cas, il y a clairement une responsabilité des États-Unis dans ce qui s’est passé ces dernières 48 heures puisqu’ils ont quand même un porte-avion stationné dans le golfe. Par conséquent, il aurait été très simple d’intervenir par voie aérienne. Il faut aussi reconnaître que tous les renseignements n’étaient pas réunis sur cette offensive surprise de l’État islamique. Il faut quand même se dire que si l’Occident était intervenu plus tôt, tout cela ne se serait pas passé ! C’est toujours ce qu’on est tenté de se dire. »

Le Kurdistan, dernier refuge ?
Parmi les villes tombées aux mains des rebelles figurent Karakosh et Alqosh, que la délégation de l’Église de France, conduite par le cardinal Barbarin, avait pourtant pu visiter fin juillet dans des conditions alors relativement sereines. Le Kurdistan irakien semble être le dernier refuge des chrétiens d’Irak mais le territoire est aujourd’hui lui ausi menacé, explique Faraj-Benoît Camurat, président de l’association Fraternité en Irak : "Les kurdes ont retiré leurs troupes de la protection de Karaokosh, de la protection de Ninive et aussi de la protection d’Alqosh. C’est un sujet très grave pour les kurdes, parce que nous connaissons Alqosh comme une ville chrétienne et Yézidi. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que la route qui relie Erbil à Douhok passe justement dans les environs d’Alqosh. Ce qui veut dire que, si cette zone là passe sous le contrôle des islamistes, il y a une menace pour le Kurdistan irakien. On ne pourrait plus faire en voiture le chemin entre deux des plus grandes villes du Kurdistan. Je crois que ce qui s’est passé dans les dernières 48 heures fragilise énormément la région autonome du kurdistan. Face à cet état islamique qu ne cesse d’agrandir sa zone d’influence, il est nécessaire d’avoir un soutien occidental dans le cadre d’un mandat de l’ONU pour contrer cette influence terroriste."

Suite à la chute de Qaraqosh, l’association Fraternité en Irak a réorienté ses demandes de dons, mais jamais l’urgence n’a été aussi grande. Cliquez ici pour faire un don l’association pour aider les Chrétiens d’Irak.

Vous pouvez adresser un chèque à Fraternité en Irak
par courrier à l’adresse du siège social de l’association :

FRATERNITÉ EN IRAK
Chez M. BOMMIER
8 RUE LAFAYETTE
75009 PARIS FRANCE

Ou bien adresser directement un virement bancaire
sur son compte associatif dont voici le RIB :

Titulaire du compte: FRATERNITE EN IRAK
C/O M. BOMMIER
8, rue Lafayette
75009 PARIS

Domiciliation : LA DEFENSE TOUR SG (03827)
Banque Guichet No de compte Clé RIB
30003 03827 00050448592 91
Identification internationale (IBAN)
IBAN FR76 3000 3038 2700 0504 4859 291
Identification internationale de la Banque (BIC)
SOGEFRPP

Tags:
Chrétiens d'Orient
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
JOHN PAUL II
Marzena Devoud
Le jour le plus heureux de la vie de Jean Paul II
2
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
3
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
4
WEB2-MISSEL-FORMATION-ABBENICO.jpg
Agnès Pinard Legry
Les prêtres se préparent à un grand changement
5
La rédaction d'Aleteia
[VIDEO] Un jeune enfant handicapé monte au côté du Pape au début ...
6
Portrait of Isabelle Guizard
Marzena Devoud
Isabelle a mis des couleurs sur le deuil de son bébé
7
BENEDYKT XVI O KAPŁAŃSTWIE
Camille Dalmas
L’émouvante lettre envoyée par Benoît XVI pour le décès de son me...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement