Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 07 mai |
Bienheureuse Gisèle
home iconÉglise
line break icon

Vocation : Ordonné prêtre à 63 ans

Jacques Gauthier

Jacques Gauthier - Le blogue de Jacques Gauthier - Publié le 05/08/14

«Je tiens mon âme égale et silencieuse ; mon âme est en moi comme un enfant, comme un petit enfant contre sa mère.» (Ps 130). «De plus en plus, je me sens petit dans mon appel de prêtre. Je vois toutes mes limites, en plein ministère parfois, et je me dis : ˈˈ Seigneur, mais qu’est-ce que je fais ici ?ˈˈ Puis je dois me rappeler que le Seigneur m’a voulu prêtre. Et prieur, c’est pareil. Sauf que prieur c’est pour un certain temps, mais prêtre c’est pour la vie.»

À travers ses doutes, Marie-Dominic réalise néanmoins que le Seigneur lui donne ce qu’il lui faut au jour le jour. Que s’il ne s’en croit pas capable, Dieu lui fournit ce qu’il faut. Il aime à se rappeler combien fut grande la miséricorde du Seigneur dans sa vie.

Être prieur d’une communauté monastique en 2014et être le seul prêtre présent au monastère comporte certainement de nombreux défis. «À l’époque de mes vingt ans, me raconte-t-il, les postulants arrivaient déjà avec une base solide de foi et étaient mieux préparés à vivre l’obéissance.» Aujourd’hui, un prieur doit faire face à des entrées de tous âges où chacun a son histoire, ses blessures et ses exigences.

Puis évidemment, les conditions de la vie communautaire ajoutent souvent à ce lot d’épreuves. «La vie communautaire, c’est très difficile, mais je réalise que c’est très beau et très grand aussi, comme des cailloux dans un sac. C’est à force de se frotter les uns aux autres qu’ils deviennent beaux» constate avec émerveillement Marie-Dominic.

Même s’’il se sent tout petit pour accomplir ce grand ministère, il est vraiment reconnaissant envers la grandeur de la miséricorde de Dieu à son égard. Et s’il n’est peut-être pas le prédicateur charismatique qui soulève les grandes assemblées, il n’en rayonne pas moins par son humilité.

«Je n’ai pas à me vanter, car la seule chose qui vient de moi est d’avoir dit oui. Je ne peux m’enorgueillir de rien. Je vois tout ce que je suis, toutes les limites que j’ai et toutes les fois où Dieu est venu me chercher; j’aurais pu dévier complètement. Le Seigneur est patient et j’en suis un témoin .»

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
sacerdocevocation
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WHATSAPP
Edifa
Joies et limites des groupes WhatsApp familiaux
2
POPE FRANCIS
Agnès Pinard Legry
Voici comment participer au « marathon de prière » du pape Franço...
3
I.Media
Pourquoi la date de canonisation de Charles de Foucauld n’a...
4
Steuben_-_Mort_de_Napoleon.jpg
Agnès Pinard Legry
Napoléon s’est-il réconcilié avec Dieu avant de mourir ?
5
Mathilde de Robien
Une émotion, une astuce de saint : accueillir la tristesse avec T...
6
TEENAGERS, LOVE, PARK
Edifa
Comment distinguer le flirt de l’amour vrai ?
7
WEB2-ALEXEI NAVALNY-RUSSIA-shutterstock_1662094504.jpg
Agnès Pinard Legry
Russie : le message inattendu d’Alexeï Navalny pour Pâques
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement