Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 06 décembre |
Saint Nicolas de Myre
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Vocation : Ordonné prêtre à 63 ans

Jacques Gauthier

Jacques Gauthier - Le blogue de Jacques Gauthier - publié le 05/08/14

Frère Marie-Dominic, prieur de la communauté des Petits frères de la Croix, au Québec, a été appelé au sacerdoce à l’âge où beaucoup songent à la retraite ou l’ont déjà prise… Son témoignage.

Du blogue de Jacques Gauthier

J’ai donné en octobre 2013 une retraite sur la spiritualité de Thérèse de Lisieuxau Monastère des Petits frères de la Croixdans Charlevoix au Québec. Je vous propose l’étonnant parcours d’Euclide Tremblay, devenu frère Marie-Dominic, prieur de cette communauté, ordonné prêtre à 63 ans. Je le remercie de m’autoriser à vous partager des extraits de ce portrait écrit par Sarah-Christine Bourihane et que l’on retrouve intégralement sur le site de la communauté: « Les méandres d’une vocation: Marie-Dominic, prêtre à l’heure de Dieu ». Les voies de Dieu ne sont pas les nôtres, mais « tout est grâce » quand on s’abandonne à sa miséricorde.

Marie-Dominic,  prêtre
Marie-Dominic (né Euclide Tremblay) est l’exemple parfait qu’il n’y a pas d’âge pour devenir prêtre.
«Mes plus beaux souvenirs sont l’enfance : tout jeune je rêvais de devenir prêtre et quand j’allais jouer chez mon cousin, on jouait toujours à la messe » se rappelle-t-il en évoquant ses huit ans. «J’ai toujours aimé prier et je pensais toujours à la prêtrise. Le mois de Marie, je faisais un autel à Marie, à Noël, des crèches.»
«À 15 ans, j’étais à l’école secondaire et j’ai lu par hasard un livre, une biographie d’un frère du Sacré-Cœur d’Arthabaska mort à 18 ans comme un saint. Ça m’a beaucoup rejoint. Comme il y avait un juvénat dans ma paroisse, j’y ai passé 3 jours et j’ai beaucoup aimé l’ambiance.»
Il décide alors de se soumettre au test permettant d’entrer dans la communauté enseignante que sont les frères du Sacré-Cœur. Trop de mathématiques pour Marie-Dominic, il échoue. «Mes parents, en m’ayant vu pleurer, sont allés voir le frère recruteur et moi je suis allé à l’église durant ce temps pour que ça marche. J’ai été accepté.» Il passe ainsi du postulat au noviciat pour finir par prendre l’habit avec cinquante autres frères de diverses provinces canadiennes. Une autre époque quoi !
«J’ai fait des vœux d’un an. Comme je ne me lançais pas dans l’enseignement, ils m’ont mis à la cuisine, mais je n’étais plus heureux. Ça commençait à changer car ils avaient, entre autres, enlevé leur habit traditionnel. On dit que lorsque l’on n’est pas heureux, ce n’est pas notre place. À 21 ans, j’ai alors quitté les frères.»

Changement de cap
«Quand j’ai quitté les frères, je me suis dit que le mariage était la voie.» Il finit alors par se marier à l’âge de 26 ans avec une fille qui en a 18. «Moi je me disais qu’on était mariés pour la vie, le sacrement était important pour moi.». Cependant, en raison de son jeune âge, sa femme n’a pas le même sens de l’engagement que lui.
Après une période épineuse, ils se séparent en 1984. «Je savais ce qu’était une vie de famille déchirée, donc j’ai effectivement trouvé la séparation difficile, en particulier pour notre petit Dominic, qui avait à peine sept ans.»
«Tout de suite après ma séparation, le goût de la vie religieuse m’est revenu. Avec ma femme, je ne pratiquais pas, même si je sentais toujours Dieu dans mon cœur. Je me suis mis à lire sainte Thérèse le soir; je lisais ça tout seul, je trouvais ça si beau. Puis un soir où je trouvais la solitude très difficile, je décide d’appeler SOS téléphone que j’avais vu dans le journal. Le monsieur au bout du fil voyait que j’avais la foi et me dit : ˈˈPourquoi  tu ne vas pas faire un tour chez les Petits frères de la Croix à Valcartier ?ˈˈ »

L’inattendu arrive
Marie-Dominic n’écoute finalement pas les conseils de son interlocuteur. Il continue son chemin, dans la douleur de la séparation. «À un moment donné, j’inspectais des maisons un peu partout pour les assurances dans le cadre de mon travail. J’ai inspecté une maison juste en face du monastère. Je suis finalement allé voir par curiosité, c’était quoi au juste les Petits frères de la Croix. Quand j’y suis arrivé, c’était la messe.»

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
sacerdocevocation
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement