Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 28 janvier |
Saint Thomas d'Aquin
home iconActualités
line break icon

Irak : Opération « 10 jours pour Ninive »

Fraternité en Irak

faradj benoit camurat

fraternite en irak - Publié le 03/08/14

L'association Fraternité en Irak appelle aux dons pour financer deux appareils à dialyse pour l'hôpital de Qaraqosh, en Irak.

Les chrétiens d’Irak déplacés manquent de tout et spécialement de soins. Parmi eux, certains risquent la mort parce qu’un soin courant chez nous ne leur est plus accessible : la dialyse. Une personne souffrant d’insuffisance rénale sans dialyse risque la mort. Or, aujourd’hui, dans la pleine de Ninive, ces malades sont dans une situation critique parce que la dialyse est quasi inaccessible. Pendant que nous profitons de nos vacances, là-bas, certains cherchent avec angoisse ce soin vital. Pour répondre à cette urgence, l’association Fraternité en Irak vous demande de faire un don pour l’aider à acheter deux machines de dialyse pour l’hôpital de Qaraqosh.

Quel est le problème exactement ?
Depuis la prise de Mossoul par les djihadistes de l’État islamique le 10 juin dernier, l’accès aux hôpitaux publics a été coupé pour tous les habitants de la plaine de Ninive alentour. Résultat : les insuffisants rénaux des villes de Qaraqosh, Bartalla, Ba’arshira ou encore Qaramless, ne peuvent plus aller s’y faire dialyser comme ils en avaient l’habitude. De même, les habitants de Mossoul qui ont fui devant l’avancée des djihadistes, se retrouvent dans l’impossibilité d’y retourner pour se faire dialyser.
Pour le moment, ces malades se rendent à Erbil au Kurdistan. Le voyage prend normalement 1h30 mais il est considérablement rallongé par le temps d’attente aléatoire aux trois check point successifs sur la route menant à la capitale du Kurdistan. L’aller-retour Qaraqosh-Erbil prend donc facilement la journée.

L’autre problème, c’est que les hôpitaux publics d’Erbil sont dépassés par l’afflux de demandeurs : il y a donc une liste d’attente de deux à trois semaines. Face à cet encombrement, les malades se rendent dans des cliniques privées où la séance coûte environ 200 dollars, une somme que ne peuvent pas se permettre les familles chrétiennes de Mossoul qui ont tout perdu, chassées de chez elles par l’ultimatum de l’État islamique.

Un appel aux dons urgent
Fraternité en Irak a donc été appelée par le directeur de l’Hopital de Qaraqosh et l’archevêque de la ville pour fournir en urgence deux appareils de dialyse (l’un pour les rhésus positifs, l’autre pour les rhésus négatifs). Ils seront installés à l’hôpital général de Qaraqosh, le seul de la plaine de la Ninive qui ne soit pas sous contrôle des djihadistes.
La solution est d’acheter ces deux machines à Erbil pour la somme de 25 000 dollars chacune. Ce prix comprend l’entretien pendant deux ans et la fourniture de pièces détachées pendant un an.
Le personnel hospitalier de l’hôpital de Qaraqosh est qualifié pour faire fonctionner cette future unité de dialyse. Les machines demandées sont des AK 96, Bio version, de marque Gambro, déjà utilisées par l’hôpital public d’Erbil.

Selon le directeur de l’hôpital de Qaraqosh ce sont environ 100 personnes résidant à Qaraqosh qui sont immédiatement concernées par l’installation de ces deux machines. Nous estimons à au moins 100 autres personnes le nombre de malades à l’extérieur de Qaraqosh, toutes confessions confondues, qui pourraient venir s’y faire traiter.

Pourquoi faire un don rapidement ?
Fraternité en Irak a besoin de 50 000 dollars, soient 38 000 euros, frais de change compris, pour passer au plus vite la commande de ces deux machines de dialyse à Erbil, en Irak. La mise à disposition de la machine prend au minimum un mois, aussi, nous avons besoin de déclencher la commande dans les plus brefs délais. Un patient sans dialyse risque la mort.
Par ailleurs, Fraternité en Irak a noué depuis 4 ans, un partenariat avec l’hôpital général de Qaraqosh, et y envoie régulièrement des médicaments là-bas et est déjà mobilisé, à travers l’opération « Urgence à Ninive » pour l’envoi de plusieurs tonnes de médicaments à ce même hôpital dont l’approvisionnement par Mossoul a été coupé.

  • 1
  • 2
Tags:
Chrétiens d'Orient
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
2
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
3
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
4
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
5
Xavier Patier
Séparatisme: "On vise la mosquée radicale et l’obus tombe sur l’é...
6
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
7
Domitille Farret d'Astiès
Partir en mission en Inde, la formidable aventure de la famille C...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement