Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 27 septembre |
Saint Vincent de Paul
home iconÉglise
line break icon

« Le Vaudou ne sauvera pas Haïti », une phrase qui fait polémique

Foto de AP/Dieu Nalio Chery

<span style="font-family:Verdana, Helvetica, Arial, sans-serif, Geneva;font-size:11px;line-height:15px;">En imagen del 1 de febrero de 2014 se puede ver a un hombre alimentando a un beb&eacute; mientras otros asoman de sus camas en el orfanato dirigido por la asociaci&oacute;n estadounidense Iglesia de la comprensi&oacute;n de la Biblia en Kenscoff,&nbsp;</span><font style="font-family:Verdana, Helvetica, Arial, sans-serif, Geneva;font-size:11px;line-height:15px;">Hait&iacute;</font><span style="font-family:Verdana, Helvetica, Arial, sans-serif, Geneva;font-size:11px;line-height:15px;">. (Foto de AP/Dieu Nalio Chery)</span>

Charles Vaugirard - Publié le 01/08/14

« Voodoo won't save Haiti ». Cette petite phrase, et l’article qui a suivi, a créé une polémique en Haïti. Pourquoi ?

«Voodoo won’t save Haiti». Cette phrase aurait été prononcé par le cardinal Chibly Langlois, président de la conférence des évêques d’Haïti, lors d’une interview au quotidien britannique The Guardian, le 13 juillet dernier.

Chibly Langlois n’est pas n’importe qui. Il est le premier cardinal de l’histoire de l’île. Créé par le pape François, il est issu d’un des pays les plus pauvres du monde. Car Haïti a connu une histoire douloureuse : des catastrophes naturelles, comme le séisme de 2010, aux régimes politiques instables voire dictatoriaux, tout a contribué à empêcher le développement du pays. Monseigneur Langlois est une personnalité haute en couleur et très estimée du peuple haïtien. Récemment, il est intervenu, avec la conférence des évêques, dans la vie politique haïtienne en tant que médiateur entre les institutions d’Haïti. Sa médiation a permis la rédaction d’un « accord interhaitien » entre le gouvernement, le parlement et les partis politiques du pays. Le Président de la conférence des évêques s’était porté volontaire pour cette conciliation qui avait pour but de sortir Haïti d’un conflit entre le gouvernement et l’opposition qui bloquait les réformes nécessaires. Une telle initiative est révélatrice d’une personnalité qui n’a pas peur de s’investir en faveur du bien commun.

Dans une situation où l’Eglise joue un tel rôle de médiation, la polémique née, ou créée, suite à l’article du Guardian, n’est pas anodine. Il serait regrettable qu’un différent entre le culte Vaudou et l’Eglise catholique n’affaiblisse celle-ci dans sa mission de dialogue entre les pouvoirs politiques.

La magie n’offre pas de vraies solutions
Pour dissiper les malentendus, il convient alors d’éclaircir le fond de cette polémique et de comprendre les propos du cardinal et la réalité religieuse en Haïti. L’article du Guardian n’est pas une interview, mais un reportage où une journaliste rapporte quelques phrases du cardinal et les compare à des commentaires de personnalités vaudouisantes. Littéralement, le cardinal aurait qualifié le Vaudou de « grand problème social », en liant le développement du Vaudou aux problèmes d’Haïti. Ainsi, selon lui le Vaudou « offrirait la «magie» mais pas de vraie solution à une population privée de justice et de voix politique. » La « magie » étant un ensemble de sortilèges, potions ou poisons que le Vaudou rend accessible à ses adeptes qui sont, selon le prélat, les populations pauvres d’Haïti. Cette « magie » n’offrirait pas de remède à ces gens, ce qui fait dire a Mgr Langlois : « le Vaudou ne sauvera pas Haïti ».

Une pratique en parallèle
Le cardinal constate par ailleurs que les vaudouisants sont, souvent, catholiques et pratiquent les deux religions simultanément. Il a ces propos : "L’église ne peut pas ignorer les éléments culturels et les usages du vaudou, comme le tambour, le rythme, la façon de chanter. Mais vous ne pouvez pas être vaudouisant et catholique. Le catholique doit être 100% catholique, le vaudouisant devrait être 100% vaudouisant."
La journaliste du Guardian a cité des fragments d’interview, puis elle a cité des commentaires de personnalités proche du Vaudou qui ont eu connaissance du discours du cardinal. Leurs propos à son encontre sont très sévères, comme par exemple ceux de l’anthropologue Richard Morse qui qualifie ses dires sur le Vaudou de malhonnêtes et affirme :  "Si vous voulez parler des maux d’Haïti, vous devez commencer par l’esclavage, dans lequel les catholiques ont été très impliqués. Je ne suis pas sûr qu’il soit bienvenu de blâmer la victime."

Ainsi, la polémique était déjà dans l’article. Elle s’est ensuite propagée en Haïti où la plate-forme interreligieuse « Religions pour la paix » a déclaré être « attristée » de ces propos, appelant les responsables religieux à la « pondération » dans leurs discours concernant les autres confessions.

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
haiti
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
2
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
5
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
6
WEB2-AD LIMINA-VISIT-AFP-000_9MK7MX.jpg
Agnès Pinard Legry
Ce qu’a dit le pape François aux évêques français
7
VILLAGE AFGHANISTAN
Lauriane Vofo Kana
La détermination d’Alì Ehsani pour sauver une famille chrétienne ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement