Aleteia
Samedi 24 octobre |
Saint Florentin
Actualités

Dernière minute : Meriam enfin libre !

© ServizioFotograficoOR/CPP

July 24, 2014: Pope Francis meets Meriam Ishag, the young Sudanese Christian of 26 years, sentenced to death, eight months pregnant, for apostasy, along with her husband and children, in the Vatican.

Sylvain Dorient - Publié le 24/07/14

La jeune chrétienne soudanaise condamnée à mort dans son pays pour apostasie a atterri en Italie ce matin. Elle a été accueillie par le Premier ministre italien puis reçue par le pape François.

(Légende photo : le Pape bénit Meriam, son bébé dans les bras, peu après l’arrivée de la famille à Rome, ce 24 juillet. Un jour de joie !)

A 9h30, ce jeudi 24 juillet, Meriam a atterri à l’aéroport militaire de Roma-Ciampino, accompagnée de toute sa famille. Elle a été accueillie par le Premier Ministre Matteo Renzi, son épouse, la ministre des Affaires étrangères italienne et le vice-ministre des Affaires étrangères. Puis elle s’est rendue au Vatican où elle a rencontré le Pape François qui l’a remerciée pour son témoignage de foi.

« Aujourd’hui est un jour de fête », s’est exclamé Matteo Renzi, le président du Conseil italien, en accueillant Meriam à l’aéroport militaire de Ciampino jeudi 24 juillet matin à 9h30. La Cour d’appel soudanaise a finalement annulé les jugements précédents, à savoir flagellation pour « adultère » et peine de mort pour « apostasie ».

La jeune femme de 27 ans revient de loin. Elle a accouché de son deuxième enfant, Maya, en prison et enchaînée. Elle a été sommée de devenir musulmane, mais a toujours refusé. En juin dernier le le père Muassa Kacho, vicaire épiscopal de la région de Khartoum, expliquait : « Il y a beaucoup de gens qui essayent de persuader Meriam de renoncer au christianisme afin d’être libérée, mais elle refuse. Certaines personnes plaident auprès de son mari pour qu’il la convainque d’abandonner la foi chrétienne afin de sauver sa vie, mais en vain ».

Son histoire a pris une ampleur mondiale avec des pétitions, des clips vidéos, et en fin de compte elle a été libérée une première fois, puis arrêté à nouveau sous un prétexte de problème administratif. Réfugiée un temps à l’ambassade américaine à Khartoum, elle est à présent avec son mari et ses enfants, hors d’atteinte du régime soudanais après 7 mois de calvaire.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
meriam ishagsoudan
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement