Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 23 janvier |
Saint Alphonse de Tolède
home iconActualités
line break icon

Israël/Palestine : les morts ordinaires d’une guerre ordinaire

Ezz Zanoon / Anadolu Agency / AFP

West Bank, Gaza : RAFAH, GAZA, WEST BANK - JULY 11: Rafah in Gaza hit by a Israeli air attack in which 5 reported to have been killed and 15 wounded on July 11, 2014. Ezz Zanoon / Anadolu Agency

Sylvain Dorient - Publié le 16/07/14

Alors que les frappes aériennes continuent à répondre aux roquettes tirées depuis la bande de Gaza, le bilan est déjà effrayant : plus de 200 morts palestiniens, plus de 1300 blessés et un mort israélien.

Dans les rues de Jérusalem, la guerre n’a pas changé le quotidien : cela fait quatre jours que les sirènes annonçant l’arrivée de roquettes n’ont pas eu à alerter la population.

Une partie des journaux israéliens se montre critique à l’égard du gouvernement de Netanyahu. Arguant que « ses solutions ne fonctionnent pas, la guerre ne finit pas », ils critiquent son bellicisme. Mais la majorité de la population israélienne l’a réélu, malgré un bilan terne, en raison de sa politique sécuritaire, jugée plus ferme que celle de ses concurrents.

Il faut comprendre la peur, légitime, de ces Israéliens qui craignent à la fois les Palestiniens et les pays arabes à leurs portes pour comprendre que lors des élections, ils ressentent le besoin d’un « homme fort ». C’est aussi peut-être ce qui explique à défaut d’excuser le comportement de certains d’entre eux qui vont observer les bombardements sur la Bande de Gaza comme un « son et lumière », en mâchonnant des graines de tournesol (voir The New-York Times).

Pourtant, un espoir de cessez-le-feu était né, avec la proposition égyptienne acceptée par le gouvernement israélien et refusée par le Hamas. Ce parti a affirmé « ne pas avoir été consulté » (voir maannews ). De son côté, Netanyahu lui-même est critiqué par l’extrême droite israélienne pour avoir accepté de négocier. Son vice-ministre de la défense, Danny Danon, l’a accusé d’avoir une politique « de gauche », ce qui lui a valu d’être renvoyé du gouvernement. Après cet incident et devant le refus du Hamas, Netanyahu a conclu « puisqu’ils ne veulent pas le cesser le feu, il y aura le feu ».

Or cette violence contribue à liguer les Palestiniens contre les Israéliens, et plus grave encore, contre leurs propres institutions, jugé « collaboratrices » de la politique d’Israël. C’est ainsi que le ministre Palestinien de la Santé, Jawad Awad, a été forcé par des manifestants en colère de quitter la bande de Gaza. Le capital de sympathie des Gazaouis envers les pyromanes du Hamas est faible, depuis leur mauvaise gestion des affaires, mais la répression aveugle d’Israël est le meilleur atout du parti islamique.

Pourtant, les éléments ne sont pas encore en place pour déclencher la troisième Intifada dont rêve les cadres du Hamas, et peut-être aussi les extrémistes du Likoud. Les Palestiniens hors de la Bande de Gaza se montre solidaires de leurs frères bombardés, mais ils ne se sentent pas près à entrer en guerre ouverte : « La deuxième Intifada nous a seulement apporté les murs de séparation, constate l’un d’entre-eux ».

Dans ce contexte, les chrétiens, ultra minoritaires, ont une voix d’apaisement à faire entendre. « Nous sommes plus que jamais une église du calvaire », résumait Mgr Fouad Twal, le patriarche latin de Jérusalem. « Si nous critiquons l’un ou l’autre, ça ne veut pas dire que nous sommes pour l’un ou pour l’autre », expliquait-il. 

Tags:
israel
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Farah Shaheen-ACN
Agnès Pinard Legry
Pakistan : Farah, chrétienne de 12 ans, enlevée, violée et réduit...
2
Cerith Gardiner
Mariée pendant la pandémie, elle choisit ses grands-mères comme d...
3
Domitille Farret d'Astiès
Le dernier compagnon de Padre Pio est décédé
4
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : le texte qui arrive au Sénat a bien changé
5
web2-mgr-chauvet-afp-000_1hh3qc.jpg
Caroline Becker
Mgr Chauvet : "Face au drame de Notre-Dame, le Seigneur m'apprend...
6
I.Media
10 ans après son ralliement à l'Église catholique, un ancien évêq...
7
Domitille Farret d'Astiès
Sans-abri, "Neneuil" a eu une fin de vie royale
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement