Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 23 octobre |
Saint Jean de Capistran
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Le pèlerinage national des étudiants en Terre Sainte est annulé

موقع أبونا

La rédaction d'Aleteia - CEF - Publié le 15/07/14

Triste nouvelle, mais sage : Le pèlerinage en Terre Sainte est annulé "en raison de l'aggravation et de l'évolution très incertaine du conflit en Israël/Palestine".

La Conférence des évêques de France vient de l’annoncer, le 15 juillet :  le prochain pèlerinage en Terre Sainte est annulé "en raison de l’aggravation et de l’évolution très incertaine du conflit en Israël/Palestine" Ce sont 2200 étudiants et aumôniers qui devaient se rendre en Israël et dans les territoires palestiniens du 23 juillet au 3 août prochains.

"Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des évêques de France et Mgr Denis Moutel, président du Conseil pour la Pastorale des Enfants et des Jeunes, ont décidé d’annuler Terre Sainte 2014, le second pèlerinage national étudiant. 2 200 étudiants et aumôniers accompagnés par 21 évêques se préparaient à y participer du 23 juillet au 3 août 2014, explique la Conférence des évêques de France dans un communiqué de presse.

Cette décision a été prise après avoir reçu une lettre envoyée par la cellule de crise du Ministère français des Affaires étrangères conseillant vivement le report du pèlerinage, compte tenu de l’importance numérique du groupe. Elle a été mûrement réfléchie après consultation des évêques de France et des responsables des groupes, en concertation avec Mgr Olivier Ribadeau Dumas, secrétaire général de la CEF, le P. Gérard Le Stang, secrétaire général adjoint, et Sœur Nathalie Becquart, directrice du Service National pour l’Evangélisation des Jeunes et pour les Vocations.

« Ce pèlerinage avait été décidé par tous les évêques de France lors de leur Assemblée plénière en novembre 2012. Les évènements récents et le climat de tensions actuel en ont rendu la réalisation très difficile et particulièrement risquée. Cela nous a conduit à prendre cette difficile et délicate décision d’annuler ce pèlerinage dans son cadre national aux dates prévues et à étudier les possibilités de report groupe par groupe sous des formes encore à déterminer », a indiqué Mgr Pontier. Les raisons en sont multiples : "la recommandation du Ministère des Affaires étrangères, l’impossibilité de se rendre auprès de communautés chrétiennes en Cisjordanie, l’incertitude sur la possibilité d’accéder à certains Lieux saints y compris dans Jérusalem et Bethléem, les changements imprévisibles d’itinéraires ou de logements." Par ailleurs, il fallait aussi prendre en compte le stress et la tension psychologique potentiellement créés par ce climat peu propice à une démarche spirituelle sereine.

Cette décision mûrement réfléchie – compréhensible mais pouvant légitimement provoquer de la déception – a bien sûr été prise à regret étant donné l’enthousiasme suscité par le pèlerinage tant chez les étudiants que chez les nombreux interlocuteurs et communautés chrétiennes là-bas, heureuses d’accueillir ou rencontrer les pèlerins.

Sœur Nathalie Becquart tient à souligner « la force des nombreux liens tissés en Terre sainte et la belle dynamique que la préparation de ce pèlerinage a suscité depuis un an chez les étudiants, les nombreux aumôniers et jeunes organisateurs. Elle cite comme aspects très positifs : le travail commun en Eglise, la démarche féconde de préparation spirituelle et pédagogique, la sensibilisation à la réalité des chrétiens d’Orient en France et la meilleure connaissance des réalités religieuses et géopolitiques complexes de cette terre, sans compter la formation des responsables aux réalités et éléments de préparation d’un pèlerinage en Terre Sainte ! »

Suite à cette décision, les organisateurs du pèlerinage envisagent la proposition d’une initiative nationale de prière pour la paix qui se tiendrait fin juillet, et réfléchissent à l’envoi d’une petite délégation à Jérusalem en signe de reconnaissance, de solidarité et de soutien aux interlocuteurs et communautés qui s’étaient préparées à accueillir les 2200 pèlerins français. Par ailleurs, tout sera fait pour que les étudiants soient remboursés du prix de leur voyage.

Les pèlerins Terre Sainte 2014, avec toute l’Eglise de France, sont particulièrement en communion avec tous ceux qui au Moyen-Orient subissent ces durs conflits et leurs conséquences. Dans l’élan du Pape François, ils continuent à croire avec espérance en la victoire de la Paix sur la haine, de la Vie sur la mort.

Tags:
Terre sainte
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
2
JOHN PAUL II
Marzena Devoud
Le jour le plus heureux de la vie de Jean Paul II
3
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
4
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
5
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
6
WEB2-MISSEL-FORMATION-ABBENICO.jpg
Agnès Pinard Legry
Les prêtres se préparent à un grand changement
7
La rédaction d'Aleteia
[VIDEO] Un jeune enfant handicapé monte au côté du Pape au début ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement