Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Divorcés remariés : sortir de la confusion

© Louise ALLAVOINE/CIRIC
Partager

Un double « frame » - une communication déformée- règne à propos des intentions que l’on prête au Pape sur la communion des divorcés remariés. La mise au point de l’abbé Rimaz.

Du blog de l’abbé Dominique Fabien Rimaz :

Synode sur la famille et communion: les personnes divorcées remariées

Une confusion et une pression médiatique (probablement interne à l’Eglise) règnent sur cette grave question. Leurs origines sont très complexes, mais concernent indubitablement la communication. Une des premières formes de la Charité est la Vérité, sans oublier que sa communication fait partie de cette même Vérité.
 
Parler de ce grave sujet implique de se souvenir que des personnes souffrent. L’Eglise est comme un hôpital de campagne dit le Pape François. Le baume de la grâce et l’auteur même de toutes les grâces, Jésus Christ, soignent les douloureuses blessures. La pastorale devient alors l’art de mettre les âmes en relation avec Dieu.
 
Le premier frame: rupture d’enseignement entre Benoît XVI et le pape François

Un frame consiste à majorer un aspect pour reléguer dans l’ombre une autre dimension de la question.
Certains sites et blogs, qui étaient de très bonnes sources pour comprendre les propos précis et millimétrés de Benoît XVI, sèment la confusion doctrinale. Ainsi, il est faux de projeter sur le Pape François une quelconque confusion. Comment un homme qui a passé des milliers d’heures à confesser pourrait-il être infidèle à l’enseignement du Christ ? Les principaux blogs et sites qui récupéraient le Pape Benoît XVI sont devenus fort critiques et distants vis-à-vis du Saint-Père. Pourtant, à part la communication, pour nos deux Papes c’est calotte blanche et blanche calotte.
Les grands médias réussissent parfois à faire du Pape François un bon sujet commercial. Dès lors, ils ne vont pas tirer à boulets rouges sur leur propre idole. Benoît XVI ne jouissait pas d’une telle ferveur médiatique.
Le tout premier frame provient de ce jeu d’opposition.
 
Second frame: le Synode et la communion ne concernent que les divorcés remariés

Après ce jeu d’opposition virtuel entre les deux Papes, le second frame semble concerner le prochain synode et la communion. Le prisme est celui des divorcés remariés.
 – Or, le prochain Synode va parler de la crise de la famille, qui est une question beaucoup plus large. Bien évidemment, le drame du divorce, la souffrances des personnes seront au coeur des discussions.
– L’accès à la communion dépasse très largement la question des personnes divorcées et remariées. La communion nous concerne tous ! Nous avons cette fâcheuse tendance à regarder la paille dans l’oeil de notre voisin, sans voir la poutre qui empêche notre oeil de bien voir rappelle Jésus.
La question fondamentale est celle-ci: suis-je en état de grâce pour recevoir la sainte Communion ? Avant d’aller communier, l’Eglise met sur nos lèvres cette belle phrase: "Seigneur je ne suis pas digne de tu viennes sous mon toit, mais dis seulement une parole et je serai guéri".
Cette parole murmurer à notre conscience peut-être: d’attendre la confession pour aller communier; de prier pour un changement de vie, une plus grande conversion et de ne pas aller encore communier; de s’avancer pour être préservé de toutes chutes, par la grâce même de Dieu.
 
La focalisation sur les personnes divorcées remariés conduit parfois à une stigmatisation blessante.

Le Pape en est parfaitement conscient :

Divorcés remariés, Interview du Pape François dans l’avion, retour de la Terre Sainte 
" Je n’ai pas aimé que de nombreuses de personnes, y compris d’Eglise, des prêtres, aient dit “ah, le synode, pour donner la communion aux divorcés remariés“. Et ils sont allés là. J’ai vu combien tout se réduisait à une casuistique. Non, la chose est plus large. Aujourd’hui, nous le savons tous, la famille est en crise. Elle est en crise mondiale. Les jeunes ne veulent pas se marier, ou ils ne le font pas, ou ils vivent ensemble. Le mariage est en crise, la famille aussi.

Pages: 1 2

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]