Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 11 avril |
Saint Stanislas
home iconActualités
line break icon

Chine/Hongkong : l’Eglise consolidée par le Pape

DR /MEP

Chine/Hong Kong

Eglises d'Asie - Publié le 14/07/14

Le Pape François nomme trois évêques auxiliaires à Hongkong et maintient le cardinal Tong à la tête du diocèse pour trois ans.

(Légende photo : Les trois nouveaux évêques auxiliaires de Hongkong (de gauche à droite), Mgr Joseph Ha, Mgr Michael Yeung et Mgr Stephen Lee.)

De l’Agence d’information des Missions Etrangères de Paris (MEP),Eglises d’Asie :

L’annonce a été communiquée en même temps à Rome et à Hongkong : le 11 juillet dernier, à midi heure de Rome et six heures du soir heure locale, le pape François a nommé trois évêques auxiliaires pour le diocèse de Hongkong. Il a aussi demandé au cardinal John Tong Hon, qui est l’évêque du lieu depuis 2009 et qui fêtera son 75ème anniversaire ce 31 juillet, de rester en fonction trois années supplémentaires.
En 2009, quasiment dès son entrée en fonction, le cardinal Tong avait appelé à ses côtés trois vicaires généraux pour l’épauler dans sa mission. A l’approche de son 75ème anniversaire, date à laquelle les règles de l’Eglise catholique imposent à tout évêque de remettre sa démission au Saint-Père, à charge pour ce dernier de l’accepter ou non, les milieux ecclésiaux attendaient les nominations qui allaient être faites. Celles-ci n’ont donc pas constitué une surprise mais elles reflètent cependant des équilibres subtils et témoignent de la volonté de l’Eglise de rester un acteur important de la vie de la cité, y compris sur le plan politique.
Sur les trois vicaires généraux jusqu’à lors en poste, un seul devient évêque auxiliaire, tandis que deux nouvelles personnalités ont été choisies pour devenir évêques auxiliaires. Le Saint-Siège n’a toutefois pas choisi de nommer l’un des trois évêque coadjuteur, laissant ainsi ouverte la succession du cardinal Tong – qui devrait donc intervenir d’ici l’été 2017.
Le P. Michael Yeung Ming-cheung, qui fêtera ses 68 ans en décembre prochain, était, en tant que vicaire général, plus particulièrement responsable de l’administration diocésaine et des organes de communication et d’information du diocèse de Hongkong. Il devient évêque auxiliaire. Bien que né à Shanghai, son expérience de l’Eglise de Chine est plutôt mince, sinon à travers ses responsabilités à la tête de la Caritas locale et au sein du Conseil pontifical Cor Unum. Grandi à Hongkong, formé au grand séminaire local à l’âge de 26 ans (après une première expérience professionnelle dans l’import-export) et ayant été curé dans les paroisses érigées pour accompagner l’essor urbain dans les Nouveaux Territoires de Hongkong, Mgr Yeung connaît parfaitement le diocèse. Il a également été formé aux Etats-Unis, où il a étudié la communication. Très cultivé, fin politique et maîtrisant très bien la parole publique, Mgr Yeung a la réputation d’être un grand administrateur.
Lors de la conférence de presse que les trois nouveaux évêques auxiliaires ont donnée samedi dernier, Mgr Yeung n’a pas hésité à dire que, depuis le retour de Hongkong sous le drapeau chinois en 1997, des responsables de l’administration hongkongaise lui avaient fait part de leur désir de voir fermée la Commission ‘Justice et Paix’ du diocèse, commission trop critique au goût du gouvernement local ; Mgr Yeung a précisé qu’il avait poliment mais clairement répondu par la négative à la demande des autorités. Sur le même registre, Mgr Yeung a déclaré que l’actuel gouvernement de Hongkong n’avait aucun besoin de se presser pour mettre un terme à la consultation populaire qu’il a ouverte au sujet du mode de scrutin électoral dans le territoire. Plus de 800 000 personnes viennent de prendre part à un référendum non officiel à Hongkong sur ce sujet et Mgr Yeung a précisé qu’« accorder plus de temps au dialogue serait se donner plus de chance de progresser [sur la question du suffrage universel à Hongkong] ».

  • 1
  • 2
Tags:
chinehongkong
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement