Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 22 février |
Bienheureuse Isabelle de France
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Les reliques de l’apôtre saint Thomas quittent Mossoul

Incrédulité de saint Thomas, Caravage (1600-1601)

© DR

Sylvain Dorient - publié le 10/07/14

Peu après la prise de Mossoul par les jihadistes, le 9 juin, les reliques de saint Thomas l’apôtre ont été déplacées hors de la ville. Une péripétie de plus dans une longue histoire mouvementée…

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

L’Agence Fides rapporte que les reliques de saint Thomas l’apôtre à Mossoul ont été mises en sécurité.  L’urne contenant les reliques a quitté l’église dédiée au saint apôtre pour être transférée au Monastère syro-othodoxe de Saint-Mathieu.

Ce n’est qu’une péripétie de plus pour ce grand voyageur, qui serait allé jusqu’en Chine si l’on en croit Pierre Perrier, archéologue spécialiste des sociétés moyen orientales (voir notre article : l’apôtre Saint Thomas aurait-il évangélisé la Chine ? ). Pourtant, il aura peut-être voyagé encore plus après sa mort que de son vivant !

Les reliques qui font l’objet de l’attention de l’Archevêque syro-orthodoxe de Mossoul Nichodimos Dawood Saraf, ont été trouvées en 1964 dans le mur d’une vieille église de la ville. Mais ces objets saints ont connu tant de péripéties que leur authenticité semble difficile à prouver. Les reliques de saint Thomas sont citées dans les poèmes de Saint Ephrem, qui vécut à Edesse (actuelle Turquie) vers 360. La ville fut prise par les arabes, reconquise par les croisés, reprise… mais dans cette série de conflits, des reliques échappèrent au pillage, furent déplacées à Ortona, elle aussi prise, cette fois par les Turcs, en 1556. Sont-ce ces mêmes reliques qui ont été trouvées dans le mur ?

Toujours est-il que ces reliques représentent un objet de dévotion qui a résisté à bien des bouleversements extraordinaires. Elles revêtent aux yeux des chrétiens des communautés syro-orthodoxes une importance symbolique, comme un héritage du passé que le chaos actuel ne parvient pas à briser. Saint Thomas l’apôtre a une place à part : c’est celui qui a porté l’Évangile à leurs pères. Actuellement, ils l’invoquent pour que de nouvelles souffrances soient épargnées au peuple irakien. 

Tags:
mossoulReliquessaint thomas
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement